Faso-tic




Accueil > Actualités > TIC et éducation : OPEN lance le e-learning pour plus d’équité dans le partage (...)

TIC et éducation : OPEN lance le e-learning pour plus d’équité dans le partage des connaissances

mardi 23 juin 2015

Avec seulement 26% de sa population adulte alphabétisée, le Burkina Faso possède l’un des taux d’alphabétisation les plus bas au monde. Pire, le fossé se creuse au fil du temps dans le secteur de l’éducation entre villes et campagnes, en matière d’accès à la documentation. Pour changer cette donne, l’Organisation pour la promotion de l’éducation nationale (OPEN) propose d’exploiter pleinement les opportunités offertes par les TIC. Ainsi, elle met à la disposition des élèves, étudiants et enseignants une plateforme numérique(online et offline) permettant d’avoir accès aux cours, devoirs, examens, exposés, livres sur toutes les matières. Elle a officiellement lancé son projet e-learning le 20 juin 2015 à Ouagadougou.


Les TIC constituent un puissant outil pour réduire le fossé grandissant dans le secteur de l’éducation. Elles contribuent à réduire les inégalités en matière d’accès universel aux connaissances et à la formation pratique. Saisissant cette opportunité, le projet OPEN offre une plateforme électronique sur support SD Card (carte mémoire) pour les élèves et étudiants. Cette version offline permet d’accéder à toute la documentation requise pour toutes les classes (CP1 à la Terminale), à moindre coût. Une partie de cette documentation est téléchargeable gratuitement sur le site www.openeducationbf.com via la rubrique Open Library. Cette documentation est prioritairement adressée aux élèves, mais aussi aux enseignants pour leur permettre d’améliorer leur niveau et leur rendement.
Créé depuis 2011, Open a pu constituer à ce jour une banque importante de documents numériques basés sur les curricula du pays. Cette base de données numérique contient :
- les cours de toutes les matières et de toutes les classes du CP1 à la Terminale pour l’enseignement général (en format PDF) ;
- les anciens devoirs et examens de toutes les matières et de toutes les classes du CP1 à la Terminale pour l’enseignement général (plus de 10 000 devoirs et examens en format PDF) ;
- une base de plus de 5000 livres de tous ordres (roman, littérature, poésie, contes, nouvelles, bandes dessinées, technique, jeunesse… en format PDF) ;
- des vidéos de professeurs expérimentés, expliquant avec une grande pédagogie les concepts difficiles des cours de mathématiques, biologie, économie… (plus de 600 vidéos en mp4)
- wikipédia offline en Français, Anglais et Allemand ;
- wikitionary offline en Français, Anglais et Allemand.

Une initiative de Dr Bachir Ismael Ouédraogo

Le coordonnateur d’OPEN éducation est enseignant à 2iE, par ailleurs coordonnateur du projet d’appui à l’entrepreneuriat dans les énergies renouvelables de la CEDEAO. Il s’agit du Dr Bachir Ismael Ouédraogo pour qui, la seule façon de rattraper le retard accumulé en matière d’éducation, c’est de passer par les TIC. « Avec un prix modique, nous avons la possibilité de transférer dans le plus petit village du Burkina, le même savoir, le même enseignement que nous avons dans les meilleurs établissements de Ouagadougou. La technologie est là, les moyens sont là et ça ne coûte pratiquement rien. Aidez-nous à faire passer le message parce que c’est la seule façon de nous sortir de cette léthargie qui n’a que trop duré », implore-t-il.
L’idée d’implémenter cette plateforme a germé en lui lorsqu’il était en études en Angleterre. Au départ, il était question d’une documentation en ligne, téléchargeable gratuitement. Mais, très vite, il se rend compte que le public cible (élèves et étudiants des régions les plus reculées) sera marginalisé du fait d’une connexion Internet capricieuse ou inexistante. Ainsi, avec ses collaborateurs et partenaires, ils décident d’aller vers le projet offline avec un coût moindre.

Le MESS encourage

« L’éducation a besoin d’innovation et Open (qui signifie ouvrir) a ouvert le chemin vers cette innovation, vers l’accès à ces connaissances », soutient le Pr Filiga Michel Sawadogo, ministre des enseignements secondaire et supérieur, président de la cérémonie de lancement. « Le travail abattu depuis 2011 et qui est couronné par la présente cérémonie représente une œuvre gigantesque qui va indéniablement apporter un plus à la qualité de l’éducation et permettre aux régions les plus reculées du pays d’avoir accès à la même qualité d’éducation quel que soit l’endroit où on se trouve », poursuit-il.
C’est pourquoi, il a invité tous les responsables du système éducatif à avoir recours à cette plateforme (en ligne et la version offline sur support SD Card), à lui accorder un bon accueil et aussi aux parents d’élèves d’accepter investir pour acquérir le matériel nécessaire et aux élèves à en faire bon usage.
De 2011 à aujourd’hui, Open éducation a distribué plus de 1500 lampes waka waka dans une quinzaine de provinces du Burkina. Sans oublier l’initiation à l’outil informatique, mais aussi l’installation de wikipédia offline sur les ordinateurs des bibliothèques de plusieurs établissements. Pas mal d’actions ont été menées sur le terrain mais la principale était de pouvoir constituer la documentation. C’est désormais chose faite.

Moussa Diallo
Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette