Faso-tic




Accueil du site > Politiques

Politiques

Dernier ajout : 17 mars.


  • Projet G-Cloud : Opérationnel entre décembre 2016 et janvier 2017

    Plus de quatre mois après son lancement officiel, le projet G-Cloud est au cœur d’un atelier organisé par l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC) avec ses partenaires. Cette rencontre qui s’est tenue jeudi 17 mars a eu pour objectif de présenter le projet aux principaux partenaires, de recueillir leurs observations et suggestions afin de mieux paramétrer la solution et planifier sa mise en œuvre.
    Le G-Cloud, cette révolution électronique dans laquelle le Burkina Faso s’est engagé, vise à (...)
  • Ministère de l’économie numérique : La stratégie « Burkina numérique 2025 » dans le viseur

    Le ministère du développement de l’économie numérique et des postes organise les 11 et 12 février 2016 à Ouagadougou, son 1er Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Il s’agira, au cours de ce conseil, de faire le bilan de l’année écoulée, et de définir les orientations pour celle en cours. La cérémonie d’ouverture a été présidée par la ministre Aminata Sana née Congo.
    Dans sa Déclaration de politique générale, le premier ministre avait reconnu que les technologies de l’information et de la (...)
  • Le ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Dr Nébila Amadou Yaro sur les TIC : « Notre pays a accusé un retard important en matière d’investissements »

    Dr Nébila Amadou Yaro est à la tête du ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes, département qu’il a piloté durant les treize mois de Transition politique au Burkina Faso. Dans l’interview qui suit, il scrute sans complaisance le secteur des TIC et des Postes au Burkina. Entre bilan et perspectives, Dr Yaro dévoile.
    Lefaso.net : A quelques heures de la fin de la Transition, quel bilan peut-on dresser de votre passage à la tête du ministère du Développement de l’Economie (...)
  • 74ème session ordinaire du CSC : Le Conseil approuve le renouvellement des conventions de SMTV-Ouagadougou et Neerwaya

    La 74ème session ordinaire du Conseil supérieur de la communication (CSC) s’est tenue le mercredi 5 octobre 2011 au siège de l’institution sous la conduite de sa Présidente Mme Béatrice Damiba.
    Les premiers points abordés ont été l’adoption de l’ordre du jour de la session et du procès-verbal de la 73ème session, ainsi que du compte rendu de la 9ème session extraordinaire.
    Le Conseil s’est penché ensuite sur une requête du président du Conseil d’administration de la société de Télévision SMTV-Ouagadougou (...)
  • CSC : Bientôt de nouvelles lois sur l’information et la communication

    La 71ème session ordinaire du collège des conseillers s’est tenue le mercredi 1er juin 2011 avec un ordre du jour relatif à des questions de régulation et à la vie de l’institution, notamment les avant-projets de lois sur l’information et la communication au Burkina Faso ainsi que la coopération.
    Au titre des questions de régulation, le conseil a examiné le rapport de monitoring des médias du premier trimestre 2011. Le monitoring consiste en l’observation du contenu des médias audiovisuels et écrits (...)
  • Visite de la Présidente du CSC à l’Archevêque de Ouagadougou : échanges autour de sujets d’intérêt

    La Présidente du Conseil supérieur de la communication, madame Béatrice Damiba, a rendu une visite de courtoisie à l’Archevêque de Ouagadougou, Monseigneur Philippe Ouédraogo, le mardi 22 mars 2011. La présidente de l’instance de régulation de la communication et l’Homme d’Eglise ont longuement échangé sur les missions du CSC, d’une part, et des pasteurs de l’Eglise catholique, d’autre part, ainsi que sur le rôle des médias, singulièrement les médias confessionnels en temps ordinaire et en période de (...)
  • Si Tertius savait et si journalistes pouvaient

    Le 22 septembre 2010, soit le jour du lancement officiel de l’Annuaire du Premier ministère, le locataire de la maison, Tertius Zongo bien entendu, a dit quelque chose à la fois agréable et édifiante. Selon son Excellence le Premier ministre, " il y a les journalistes de bonne foi. Quand ils arrivent qu’ils se trompent dans leurs critiques, c’est par manque d’informations. Mais il y a d’autres, malgré les vraies informations dont ils disposent, quand ils se lèvent le matin, ils écrivent ce qu’ils (...)
  • Dématérialisation des procédures administratives : En finir avec les impératifs temps et espace

    La mise en œuvre de moyens électroniques pour réaliser des opérations de traitements, d’échanges et de stockages d’informations, sans supports papier, via les réseaux informatiques ; voilà ce qui pourrait être les nouvelles méthodes de travail dans l’administration burkinabè dans les années voire les mois à venir. La dématérialisation des procédures administratives pourrait résoudre bien de problèmes. L’objectif est d’impulser un nouveau dynamisme à l’administration burkinabè en mettant à profit les TIC.
    Des (...)
  • Atteinte à la vie privée : Les sanctions prévues par la loi

    La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) à travers ce communiqué de presse rappelle que la vie privée est partagée par la loi et que par voie de conséquence, les contrevenants s’exposent à des sanctions.
    Les données personnelles englobent, non seulement les informations d’ordre personnel, mais aussi la vie privée et le droit à l’image. La vie privée s’entend de la sphère intime de chaque individu, où personne ne doit s’introduire sans y être invitée.
    Il en est ainsi de la vie familiale, (...)
  • La publicité au Burkina : Beaucoup d’efforts à faire dans l’application de la règlementation

    Dans sa volonté de règlementer la profession de publicitaire, le législateur burkinabè a mis en place un code de la publicité. Mais ce code révèle bien des insuffisances. Alors une relecture est en cours pour apporter quelques corrections. Une fois terminé, ce texte permettra d’assurer une bonne évolution et lui garantir sa qualité de pourvoyeur d’emploi. Il permettra également de sauvegarder la liberté des uns et des autres et accompagner ce marché qui est en train de se mettre progressivement en place. (...)

0 | 10


Rechercher:
A G E N D A  

Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette