Faso-tic




Accueil > Médias > Direction générale des Editions Sidwaya : Ibrahiman Sakandé aux (...)

Direction générale des Editions Sidwaya : Ibrahiman Sakandé aux commandes

jeudi 12 février 2009

Nommé en conseil des ministres du 4 février 2009, Ibrahiman Sakandé, précédemment directeur de Sidwaya, a été installé dans ses fonctions de directeur général des Editions Sidwaya, par le secrétaire général du ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Souleymane Ouédraogo, en remplacement de Jean-Paul Konseibo, le 11 février 2009. L’événement a connu la présence de nombreux invités, du personnel du “journal de tous les Burkinabè”.


Un vent nouveau souffle à la tête des Editions Sidwaya. Ibrahiman Sakandé remplace Jean-Paul Konseibo à la direction générale. Et cela, par le fait du conseil des ministres, en sa séance du 4 février 2009. Une semaine après, le 11 février 2009, le nouveau directeur général, a été installé dans ses fonctions, par le secrétaire général du ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication (MCTC), Souleymane Ouédraogo. En présence de directeurs du ministère, des membres du conseil d’administration, de responsables de la presse privée, d’anciens de la “maison”, du personnel... Dans son adresse empreinte d’émotion, le directeur général sorti, Jean-Paul Konseibo, a dressé le bilan de son passage à la tête des Editions Sidwaya, pendant 23 mois. “Malgré souvent des vents contraires, nous avons ensemble engrangé des acquis”, a indiqué Jean-Paul Konseibo. Et de citer l’amélioration des finances des Editions Sidwaya, qui ne doivent à personne, hormis les coûts du contentieux judiciaire de longue date.

Toujours comme acquis, il y a la rationnalisation des titres et l’amélioration de leur contenu, la naissance de la mutuelle des travailleurs, la confection de badges pour tous les agents, l’érection d’une direction régionale à Bobo, l’organisation de formations aux différents métiers de la presse. “Je pars avec le sentiment du devoir accompli, avec mes limites et les possibilités qui étaient les miennes. J’ai donné le meilleur de moi-même, j’ai fait ce qui était en mes possibilités, je regrette ce qui n’a pas marché. C’est dans l’ordre de la nature humaine, qui n’est jamais parfaite”, a dit Jean-Paul Konseibo.

Au regard des nombreux défis, à relever, Jean-Paul Konseibo a invité l’ensemble des travailleurs à soutenir Ibrahiman Sakandé comme ils l’ont fait avec lui, afin de consolider les acquis et de parvenir à la redynamisation recherchée. Jean Paul Konseibo a aussi traduit sa reconnaissance aux deux ministres, sous la responsabilité desquels, il a servi les intérêts de l’Etat : Joseph Kahoun et Fililppe Savadogo. Ibrahiman Sakandé, le nouveau directeur général des Editions Sidwaya, a rendu hommage aux plus hautes autorités qui ont placé leur confiance en lui. Et de traduire sa reconnaissance au ministre en charge de la Communication, Filippe Savadogo, à qui il dit avoir conscience de l’importance de la tâche, à lui confiée et a assuré de travailler à mériter encore plus sa (le ministre) confiance. Ibrahiman Sakandé a surtout déclaré consacrer sa tâche à l’édification d’un Sidwaya du 21e siècle.

Les ambitions de Ibrahiman Sakandé... pour la maison commune

“Il s’agit de faire en sorte que les différents titres de nos Editions soient chacun en ce qui le concerne, encore plus le journal de tous les Burkinabè”, a signifié le nouveau directeur général. Pour ce faire, compétence, professionnalisme, responsabilité et responsabilisation seront les maîtres-mots de la vision et de l’action du nouveau “patron” des Editions Sidwaya. Celui-ci a aussi promis avec le concours de tous, de rendre le contenu des différents titres (Sidwaya quotidien, Sidwaya Magazine, Sidwaya-sport, Carrefour Africain), plus attractifs, plus professionnels, c’est-à-dire plus proches des attentes des citoyens burkinabè.

Le nouveau directeur général a également rassuré de faire de l’imprimerie un maillon capital pour relever le défi de la ponctualité dans la parution des produits. Dans la même dynamique il a prôné l’équilibre des comptes financiers. Car au regard de toutes ces donnes, il s’agit selon M. Sakandé d’une renaissance. C’est-à-dire “savoir garder son âme, mais travailler davantage à soigner son image, parfaire son identité, attirer, séduire, convaincre”. Pour cela, le nouveau “capitaine” du “navire” Sidwaya a appelé les travailleurs à l’union et à la mobilisation car, a-t-il indiqué, le chantier est vaste et surtout plein de grands défis à relever. “Seule une mobilisation des grands jours à l’image de celle d’aujourd’hui, seule une grande solidarité, une bonne cohésion, un esprit d’appartenance à une même et grande famille, nous permettra de relever le défi et d’atteindre notre objectif (...) pour ensemble hisser le drapeau de notre bien aimée maison commune, au firmament des groupes de presse de référence en Afrique et pourquoi pas dans le monde”, a exhorté le nouveau Directeur général.

Et de décliner son ambition de bâtir une entreprise performante sur la base d’une famille soudée dont la “deux centaines des travailleurs ne se défonceront pas pour quelqu’un, mais pour eux-mêmes et leur épanouissement professionnel”. Il a surtout rendu hommage aux anciens de la “maison” et plus particulièrement à son prédécesseur. “En tant que journaliste et directeur général, vous avez par votre plume et votre style de management, inspiré et séduit plus d’un agent, dont moi-même. Au nom de tous, recevez mes sincères remerciements...”, a-t-il indiqué à l’endroit de Jean Paul Konseibo.

L’hommage à l’aîné... les conseils au cadet

Après avoir salué la présence de la presse privée à la cérémonie de passation de témoin, le secrétaire général du MCTC, Souleymane Ouédraogo, a rendu un “vibrant” hommage au directeur général sortant, Jean Paul Konseibo. En effet, ce dernier a été salué pour son action à la tête des Editions Sidwaya et pour la qualité de sa collaboration. “Je voudrais vous signifier ma satisfaction à la fin de votre mandat. Sidwaya ne doit aucun centime à un prestataire”, a indiqué Souleymane Ouédraogo à l’endroit de Jean Paul Konseibo.

Et de saluer sa sincérité, son engagement, son professionnalisme... dans le souci de toujours bien faire. A l’endroit de Ibrahiman Sakandé, Souleyamne Ouédraogo l’a exhorté à ne pas décevoir et à mériter la confiance placée en lui. Le secrétaire général a rassuré le nouveau directeur général de sa disponibilité et de celui du DG sortant à l’encourager et lui a rappelé les défis qui l’attendent : la modernisation des équipements, l’amélioration de la distribution, l’amélioration des recouvrements des créances, la redynamisation de l’Agence d’information du Burkina (AIB), une présence remarquée de Sidwaya aux grands événements nationaux... Ibrahiman Sakandé est attendu aux résultats en décembre 2009. C’est à cette période que le secrétaire général a annoncé pour évaluer ses performances...après lui avoir remis sa lettre de mission.

Gabriel SAMA

Sidwaya

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette