Faso-tic




Accueil > Mediacteurs > Corinne Lozé, directrice de publication de starafrica.com : « L’usage sur (...)

Corinne Lozé, directrice de publication de starafrica.com : « L’usage sur internet, c’est de faire de la modération a posteriori »

jeudi 11 février 2010

Lancé le 9 janvier 2010, starafrica.com est un site web panafricain et participatif qui a été présenté au public le 30 janvier 2010 à Abidjan. Sur ce portail web, l’interactivité a une place particulière. La question de la gestion de cette interactivité intéresse L’Observateur Paalga au plus haut point, qui a aussi à gérer son forum des internautes.


L’occasion était donc belle pour nous d’évoquer ces questions avec Corinne Lozé, la directrice de publication de starafrica.com. Dans l’entretien qu’elle nous a accordé, elle affirme que sur internet, l’usage est à la modération a posteriori des contributions des internautes.

Qu’est-ce que vous avez comme module d’interactivité sur votre site ?

• Nous avons plusieurs types d’interactivités. Les utilisateurs s’enregistrent et peuvent communiquer entre eux. Les conversations ne sont pas publiques, c’est toujours de personne à personne. Nous avons des forums qui, eux, sont publics. Nos internautes peuvent donner leur humeur, leur point de vue. Très bientôt, ils pourront tchater. Nous avons également des blogs d’interactivité avec des joueurs comme Nicolas Nkoulou et Gervihno à qui des gens peuvent poser des questions.

Le grand problème des forums, c’est la modération. Comment ça se passe au niveau de votre site web ?

• Vous avez effectivement raison. La vigilance doit être particulièrement portée sur les forums pour ne pas avoir des propos gênants ou qui versent dans la délation. Nous sommes particulièrement vigilants sur ce point, et c’est la raison pour laquelle nous avons pris un prestataire basé au Sénégal et qui a une équipe multipays qui modère les forums a posteriori. Je vous rappelle que nos forums sont essentiellement sur tout ce qui est divertissement (musique, sport) et éducation.

Qu’est-ce que la modération a posteriori ?

• Ça veut dire que l’internaute laisse son message sur le site et dans la minute qui suit, des équipes de notre prestataire le lisent. Evidemment les modérateurs ont des consignes extrêmement précises sur les types de messages qui sont admis sur starafrica.com. Et si jamais certains messages pouvaient être diffamatoires ou autres, les modérateurs ont pour consigne de les supprimer tout de suite.

Parlez-nous de la question de la responsabilité d’un commentaire sur le forum

• Le directeur de la publication est toujours responsable de ce qui se passe sur le site. Néanmoins, l’usage sur internet, c’est de faire la modération a posteriori et non pas a priori. Nous avons demandé à ce que nos modérateurs soient très très briefés sur le sujet et sur ce que nous acceptons ou pas sur nos forums. Nous avons aussi créé un lien qui demande à tout internaute qui tombe sur un contenu délictuel de nous le signaler par e-mail. Vous devez être très vigilant sur l’utilisation de vos forums parce qu’il y a une responsabilité éditoriale. J’ai une personne dédiée sur les forums et qui lance les sujets. Il faut voir quels types de sujet sont lancés et en plus il faut orienter les discussions. Nous nous situons clairement dans le jeu et les divertissements. Et c’est toujours autour de ces types de sujets que tournent les commentaires.

Comment se fait la participation au forum ?

• L’internaute a un formulaire à remplir en ligne. Il doit être inscrit pour pouvoir participer au forum. C’est dire qu’on ne peut pas laisser de message sans être inscrit sur le site.

L’inscription se fait-elle avec le vrai nom ou le pseudonyme de l’internaute ?

• On ne peut pas vérifier tout ça. On peut mettre le pseudonyme ou le vrai nom. Vous savez, notre site est fait de telle sorte que dès que les outils de communication sont développés sur une interface, vous pouvez échanger avec vos amis (tchat, photos) mais aussi participer aux forums avec des commentaires. Ça n’a donc pas de sens si vous le faites avec un pseudo. La réalité est que les gens à 90% déclarent leur vraie identité ou en tout cas ce qui semble être leur vrai nom qu’ils utilisent pour communiquer avec leurs amis sur le net. Du coup, ça rend les commentaires qui sont postés sur le forum beaucoup plus fiables, beaucoup plus mesurés aussi, je trouve.

Vous dites que l’usage sur internet, c’est de faire de la modération a posteriori. Pourquoi la modération a priori n’a pas prospéré ?

• Il y a plusieurs choses. Déjà chacun essaie de se mettre en conformité avec la loi. C’est la première chose importante. La deuxième chose, c’est que si vous voulez créer une dynamique réelle de contribution des lecteurs, il est important que la personne qui publie un message puisse le voir tout de suite affiché sur le net de sorte que d’autres puissent rebondir dessus. C’est à nous d’être particulièrement vigilants pour suivre tout ce qui se passe réellement sur le site internet et de faire en sorte à ne pas empêcher cette dynamique. Pour l’instant nous n’avons pas de problèmes et je pense que ça tient essentiellement aux sujets que nous traitons sur les forums et qui sont plutôt des sujets de détente.

San Evariste Barro


Après l’ambassade d’Egypte à Bamako où elle a commencé sa carrière, Corinne Lozé s’est rapidement orientée dans l’édition du livre puis de la presse.

Suite à l’essor d’internet en 1995, elle rejoint une start-up en tant que responsable de la production internet. Avec ses équipes, elle réalisera plus d’une centaine de sites web. En 2000, elle rejoint le groupe France Télécom Orange où elle travaillera sur le développement du e-commerce, l’innovation internationale, le développement de l’audience des sites du groupe Worldwide, et participe à la définition de la mesure d’audience sur les mobiles.

Après avoir impulsé les développements de l’audience des sites internationaux, Corinne se penche sur l’Afrique en prenant le pari de favoriser la dynamique qui permettra de développer le marché des sites internet dans les pays subsahariens. La première étape de cette démarche est la création de starafrica.com.

S.E.B.

L’Observateur Paalga

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette