Faso-tic




Accueil > Politiques > Action gouvernementale : Le Premier ministre pour des moyens conséquents aux (...)

Action gouvernementale : Le Premier ministre pour des moyens conséquents aux services de communication

mercredi 27 janvier 2010

Lors de la traditionnelle présentation de vœux au Premier ministère le 06 janvier dernier, le chef du gouvernement a particulièrement insisté dans son intervention sur trois points importants ayant trait au fonctionnement dans l’administration publique : l’organisation du travail, l’utilisation des compétences, et la communication et l’information sur les actions publiques.


S’agissant spécifiquement de la communication, le Premier ministre a regretté que les activités et les résultats des administrations publiques ne soient pas souvent connus. Pour Tertius Zongo, cette culture de la communication fait défaut au Burkina et il faudrait y remédier car cela participe de l’obligation de rendre compte. « Nous devons œuvrer à doter les directions de la communication et des relations publiques dans les départements ministériels de moyens conséquents pour leur permettre d’agir dans ce sens », a-t-il souligné.

Depuis son arrivée à la tête du gouvernement en effet, le Premier ministre a placé la communication au centre de son action, convaincu de son importance dans la société moderne d’aujourd’hui. Le devoir de communiquer, tout comme la valorisation du capital humain et la quête permanente de l’excellence sont des idées fortes qu’il n’hésite pas à souligner lors des différents discours qu’il prononce.

Ainsi dans son discours sur la situation de la Nation prononcé en avril dernier au titre de l’année 2009, le chef du gouvernement, parlant de la communication, a relevé le caractère « sensible de ce secteur qui a besoin de renforcer son professionnalisme en renforçant ses capacités techniques et organisationnelles ». Il assurait à l’occasion que l’amélioration de la qualité des ressources humaines par des formations appropriées sera le fil conducteur de l’action gouvernementale. Déjà des efforts ont été consentis en faveur de la communication et le Premier ministre avait donné des assurances que l’année 2009 et les suivantes seront essentiellement consacrées à l’achèvement du processus de relecture de la politique nationale de communication pour le développement et de son plan d’action, la création d’une télévision rurale, l’équipement de la radio et de la télévision de matériel numérique, et la mise en œuvre effective de la convention collective des journalistes.

« Si vous ne communiquez pas, vous n’existez pas »

En ouvrant donc une fenêtre sur le fonctionnement des directions de la communication ministérielle et institutionnelle dans sa réponse à la présentation de vœux, le Premier ministre a tenu une fois de plus à rappeler son désir de voir instaurer cette culture de la communication qui manque tant au Burkina. « Si vous ne communiquez pas, vous n’existez pas » aime-il à répéter à certains de ses interlocuteurs. C’est pourquoi il tient particulièrement au fonctionnement effectif des directions de la communication des départements ministériels en reconnaissant l’impérieuse nécessité de doter ces directions de moyens conséquents.

Son message est d’abord adressé aux responsables administratifs qui devront dorénavant intégrer la communication dans toutes leurs activités. Aux DCPM et DCRP ensuite qui sont interpellés à faire valoir leur savoir-faire dans leurs missions d’accompagnement et de soutien aux actions du gouvernement. Ces directions qui ont pour missions spécifiques de garantir la cohérence de la communication ministérielle et institutionnelle et de favoriser l’adhésion des populations aux politiques publiques sont appelées à jouer un plus grand rôle dès lors qu’elles seront bien soutenues.

Le ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication, ministère de tutelle des DCPM est déjà pleinement engagé dans ce soutien. La création du Service d’information du gouvernement et l’organisation de stages de renforcement des capacités au profit des hommes chargés d’animer les directions de la communication sont des signes annonciateurs d’une nouvelle vision empruntée par les autorités et d’une reconnaissance à cette catégorie de communicateurs qui était jusqu’alors négligée.

A ces communicateurs de faire à présent leurs preuves.

Direction de la Communication et de l’Information

Premier ministère

Voir en ligne : Portail gouvernemental

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette