Faso-tic




Accueil > Télécom > Téléphonie mobile : Des baisses des coûts des communications en (...)

Téléphonie mobile : Des baisses des coûts des communications en perspective

jeudi 12 novembre 2009

‘’L’utilisation du nouveau modèle de calcul des coûts des réseaux’’, c’est autour de cette problématique que l’Autorité de régulation des communications électroniques (ARCE) a organisé du 02 au 06 novembre 2009, un séminaire au profit des opérateurs de télécommunication.


Quatre jours durant, les professionnels des télécommunications issus de Telmob, télécel et celtel, les trois opérateurs de téléphonie mobile de notre pays, ont partagé leurs connaissances pour une meilleure maîtrise de la question de l’interconnexion. Les coûts de cette dernière sont une question centrale des télécommunications qui a souvent été la pomme de discorde entre opérateurs d’une part et d’autre part entre ceux-ci et les régulateurs.

Si le sujet fait des gorges chaudes c’est qu’il est un maillon important dans le marché des télécommunications. C’est en effet cet aspect qui pèse lourdement sur la fixation des prix de communications. De nombreux spécialistes s’accordent à dire que la question de l’interconnexion est trop souvent cause de divergence entre consommateurs et opérateurs.

C’est donc un sujet complexe qui a occupé les séminaires quatre jours durant. Et pour conduire la concertation entre opérateurs sur ce sujet délicat, l’Autorité de régulation des communications électroniques a fait appel à un professionnel confirmé : Laurent Gille, enseignant à l’école nationale supérieure des télécommunications de paris en France. Les opérateurs de télécommunication qui sont en quête d’une meilleure pénétration du marché ont activement pris part aux travaux, faisant dire à l’animateur principal de l’atelier que ce fut quatre jours ‘’d’esprit constructif et de conciliation’’.

Les télécommunications étant un secteur crucial de notre économie, c’est tout ouïe que les consommateurs ont attendu les conclusions de cette rencontre. Ils ont eu le bon flair. Il ressort en effet des résultats du séminaire que les tarifs de télécommunication pourraient évoluer vers la baisse dans les mois, voire les semaines à venir. En clôturant les travaux, Paul Marie Compaoré, secrétaire général du premier ministère a indiqué que le gouvernement attendait beaucoup les décisions prises au cours de ce séminaire. Il a rappelé que « les tarifs d’interconnexion des opérateurs doivent être fondés sur les coûts.

D’où la nécessité pour eux de déterminer de manière analytique les coûts de l’interconnexion. Il est par conséquent de la plus haute importance que les opérateurs utilisent des outils adéquats susceptibles d’accroître la capacité des hommes et des femmes chargés de gérer la problématique des coûts de services au niveau des opérateurs. Le nouveau modèle de calcul, que vous avez disséqué au cours de ces quatre jours de travaux, est un outil puissant qui est en mesure de nous permettre d’atteindre les objectifs poursuivis ».

La franche collaboration des opérateurs et la présence d’un régulateur regardant sur les principes de transparence laissent présager de perspectives heureuses pour les consommateurs qui pourraient avoir dans un proche avenir, des services de qualité à moindre coût.

Y. K.

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette