Accueil > Actualités > Médias : Le Conseil supérieur de la communication rend visite au (...)

Médias : Le Conseil supérieur de la communication rend visite au Faso.net

jeudi 11 octobre 2018

Une délégation du Conseil supérieur de la communication (CSC), conduite par son vice-président Aziz Bamogo, a rendu une visite de courtoisie au journal en ligne Lefaso.net, ce mercredi 10 octobre 2018. La délégation était porteuse d’un message de félicitations et d’encouragements au pionnier de la presse en ligne au Burkina Faso, de la part du président de l’institution, Mathias Tankoano.


Félicitations et encouragements, c’est le message dont était porteuse, ce mercredi matin, la délégation du CSC à l’endroit du journal Lefaso.net. Conduite par son vice-président, Aziz Bamogo, la délégation est venue s’enquérir des conditions de travail dans ce média. Aziz Bamogo a laissé entendre que les encouragements et félicitations résultent du bon travail effectué par le journal. Cela est visible, selon lui, de par le monde. Il a souhaité que le doyen de la presse en ligne au Burkina soit une vitrine pour les jeunes générations.

En plus de cela, le CSC espère renforcer la liberté de la presse au Burkina Faso. Dans la même veine, il souhaite que les droits des citoyens soient préservés. En ce sens, le CSC veut construire une relation de partenariat avec les médias. Il s’agit de voir dans quelles conditions on peut empêcher qu’il y ait des dérives. C’est de faire en sorte de pouvoir les prévenir.

Le directeur de publication et fondateur de Lefaso.net s’est dit honoré par la visite des responsables de l’institution de régulation des médias. Dr Cyriaque Paré dit partager les préoccupations de l’institution de régulation des médias au Burkina. Il a estimé que le CSC et les médias sont des partenaires privilégiés, obliges. Par conséquent, il ne ménagera aucun effort pour accompagner l’institution dans sa mission, même si des frictions ne manqueront pas parfois dans cette collaboration.

Les médias en ligne sont confrontés à deux obligations majeures. D’une part, le métier exige le respect des droits des citoyens à la parole. D’autre part, la profession est tenue de veiller au respect des droits de ces mêmes citoyens. Tout en comprenant la délicatesse de la mission du CSC, Dr Paré invite l’institution à s’investir dans l’éducation des citoyens aux médias.

La délégation du CSC est repartie satisfaite des échanges et surtout avec une invitation à la cérémonie de célébration des 15 ans de Lefaso.net, prévue pour le 27 octobre 2018.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net