Faso-tic




Accueil > Télécom > Téléphonie fixe au Burkina : Environ 120 000 abonnés changeront de numéros à (...)

Téléphonie fixe au Burkina : Environ 120 000 abonnés changeront de numéros à partir du 30 novembre

mercredi 27 août 2014

Une partie du réseau fixe changera de numérotations à compter du 30 novembre 2014. Tous les numéros fixes commençant actuellement par 50 passeront à 25, pendant ce temps, les numéros commençant par 40 commenceront par 24. Seuls les 20 de la zone de l’Ouest resteront inchangés. L’information a été donnée par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) le 27 aout 2014 au cours d’une conférence de presse tenue à son siège, à Ouaga 2000.


Le conseil des ministres du 23 juillet 2014 a adopté un rapport relatif à la programmation de la dénumérotation d’une partie du réseau fixe de l’ONATEL. Une opération programmée pour répondre à une disposition de la loi 061-2008/AN portant réglementation générale des réseaux et services de communications électroniques au Burkina.

En effet, l’article 97 de cette loi 061-2008/AN dispose en son alinéa d) que l’attribution des premiers chiffres les moins élevés soit faite au service fixe, les plus élevés étant réservés au service mobile. Compte tenu du faible taux de progression du fixe, sinon sa régression continue depuis 2009, il a donc été proposé de l’insérer dans le préfixe A=2. C’est dire que tous les numéros des lignes fixes de l’ONATEL commenceront désormais par le chiffre 2. Ce, à compter du 30 novembre prochain. Les séries 4 et 5 seront réservées pour le mobile.

Ainsi, les préfixes 20 seront attribués à la zone Ouest, alors que les 25 seront attribués à la zone du Centre et le 24 aux zones du Nord et de l’Est. Donc, les numéros des lignes téléphoniques fixes qui commencent par 20 restent inchangés. Pendant ce temps, tous les numéros fixes de la zone du Centre commenceront par le préfixe 25 au lieu du 50 actuellement. Dans les zones du Nord et de l’Est l’actuel préfixe 40 fera place au 24.

20 millions de numéros disponibles après l’opération

Cette dénumérotation concernera environ 120 000 abonnés fixes et permettra de rendre disponibles environ 20 millions de numéros. C’est pourquoi, le président de l’ARCEP, Mathurin Bako, soutient que ce « réaménagement du plan de numérotation s’impose pour permettre à l’ARCEP de créer de nouveaux espaces pour les opérateurs mobiles qui sont de grands consommateurs de numéros téléphoniques ».

Une vaste campagne donc permettra d’informer et préparer les abonnés au changement de numéros. La conférence de presse de ce 27 aout constitue l’acte 1 de cette campagne. Dans ce cadre, des messages seront produits et diffusés dans différentes langues nationales et étrangères pour informer les abonnés du changement de numéro et en même temps leur communiquer le nouveau numéro de leur correspondant. Ces messages seront diffusés à partir des serveurs vocaux des opérateurs.

Aussi, l’information sera portée auprès des opérateurs étrangers qui ont des relations téléphoniques avec notre pays. Des dispositions seront prises également lors de l’impression de l’annuaire 2014-2015 afin que tous les numéros y soient intégrés.

Les zones géographiques au sens des télécoms

Au sens des télécommunications, la zone du centre comprend les provinces suivantes : Kadiogo, Oubritenga, Bazèga, Boulkiemdé, Sanguié, Kourwéogo, Nahouri, Sissili, Ziro, Zoundwéogo. Dans cette zone, on passera du préfixe 50 à 25.

La zone Nord et Est comprend les provinces de : Yatenga, Zondoma, Passoré, Bam, Loroum, Sanmatenga, Namentenga, Ganzourgou, Koulpélogo, Kompienga, Tapoa, Komandjari, Yagha, Séné, Oudalan, Kouritenga, Gourma, Gnagna, Soum, Oudalan, Boulogou. Là, on passera de 40 à 24 comme préfixe.

La zone de l’Ouest où les numéros restent inchangés comprend les provinces : Houet, Bougouriba, Ioba, Léraba, Noumbiel, Poni, Balé, Tuy, Kossi, Kénédougou, Bamwa, Comoé, Sourou, Nayala, Mouhoun.

Moussa Diallo

Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette