Faso-tic




Accueil > Actualités > UACO 2013 : « La moisson a été abondante », dixit Béatrice Damiba

UACO 2013 : « La moisson a été abondante », dixit Béatrice Damiba

lundi 25 novembre 2013

La 9e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou a refermé ses portes le 23 novembre 2013. C’est Béatrice Damiba, présidente du comité d’orientation des UACO qui a présidé la cérémonie de clôture. Rendez-vous est pris pour la 10e édition du 07 au 10 octobre 2015.


« La moisson a été abondante et je tiens à féliciter les communicateurs, les participants et les organisateurs », lance la présidente du comité d’orientation des UACO 2013, Béatrice Damiba, avant de clore les activités de la 9e édition des universités africaines de la communication. En effet, cinq panels ont été animés par d’éminentes personnalités du monde de la communication. Des visites d’organes de presse privée ont été effectuées. Une exposition sur la communication et les TIC s’est tenue à l’hôtel Azalaï. Aussi, une concertation entre responsables de presse, une conférence publique sur le rôle du griot, une soirée gala en l’honneur du griot… étaient au menu de ces 9e UACO.

Des débats intenses, des contributions jugées riches, à la hauteur des défis liés aux interactions entre la communication, la démocratie et la paix… bref, trois jours durant, les participants venus d’Afrique et d’Europe, se sont penchés sur le thème « communication, paix et démocratie en Afrique ». Un thème d’une brûlante actualité pour le continent africain, miné par des conflits et des crises post-électorales.

Nouveaux médias : vers un code éthique et déontologique à minima ?

« S’il est largement admis qu’aucun essor démocratique ne peut être promu sans communication ni paix, la démultiplication des supports de diffusion et de réception de l’information, induite par les TIC et l’émergence de nouveaux acteurs dont la pratique professionnelle charrie parfois les repères traditionnels de la profession pose de nouvelles problématiques. En élargissant les espaces d’expression de l’opinion citoyenne, les nouveaux médias sont incontestablement des cadres de fortes interpellations démocratiques, obligeant les gouvernants à plus de rigueur, de prudence et de lucidité dans toutes les dimensions de la gouvernance », a soutenu Béatrice Damiba, la présidente du Conseil supérieur de la communication.

« Les nouveaux médias dans leurs productions d’ensemble posent d’énormes problèmes éthiques et déontologiques, sans occulter la problématique de la protection des droits humains, dans un contexte où ils s’affranchissent de toute tutelle », ajoute-t-elle. Avant de préciser : « je souscris à vos conclusions qui tendent à l’adoption d’un code éthique et déontologique à minima, et une vigoureuse action d’éducation aux médias  ».

Cadre d’échanges ouverts à son environnement, les UACO 2013 ont vécu. Rendez-vous est pris pour le 07 octobre 2015. Un appel à proposition sera lancé dans les prochains mois par le ministère en charge de la communication pour choisir le thème de la 10e édition. Mais, en 2014, un atelier bilan devrait permettre d’évaluer les acquis de la présente édition et envisager la prochaine, dans de meilleures conditions.

Moussa Diallo

Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette