Faso-tic




Accueil > Actualités > Prestation de serment des membres du CSC : Les 12 membres ont juré loyauté, (...)

Prestation de serment des membres du CSC : Les 12 membres ont juré loyauté, indépendance et impartialité

vendredi 20 avril 2012

« La prestation de serment de la présidente et des membres du Conseil supérieur de la communication est ouverte. Huissier, veuillez les introduire dans la salle ». C’est par ces mots du président de la Cour d’appel de Ouagadougou que commence la cérémonie officielle de prestation de serment des 12 membres du CSC le 19 avril 2012 dans la salle d’audience de la Cour d’Appel de Ouagadougou sise à Ouaga 2000. L’un après l’autre, la main droite levée, l’ensemble des conseillers ont juré de « bien et fidèlement remplir la fonction de membre du conseil supérieur de la communication en toute indépendance et impartialité, de façon digne et loyale et de garder le secret des délibérations ». A la cérémonie de prestation de serment, a succédé une cérémonie d’aurevoir en l’honneur des membres sortants qui ont reçu des distinctions honorifiques.


Après la lecture des décrets de nominations des membres du CSC et de l’ordonnance fixant les modalités de prestation de serment par le greffier en chef, les 12 membres ont été présentés à l’assistance. Presque tous ont une expérience professionnelle de plus de 20 ans. Mais, un jeune tout de même dans la nouvelle équipe du conseil. Il s’agit du sociologue Niguipanga Séverin TIENDREBEOGO qui n’a que deux ans d’expérience professionnelle. Puis s’en est suivi l’acte solennel de prestation de serment. D’abord la présidente, puis les membres reconduits, enfin les quatre nouveaux. Cet acte leur donne des pouvoirs les plus larges pour réguler les médias burkinabè et ceux émettant sur le territoire national. Ils vont devoir donner des conseils et sanctionner quand il le faut. La cour a pris acte de la prestation de serment des membres, un acte qui sera publié au journal officiel du Faso pour s’y référer en cas de besoin.

A l’issue de cet acte de haute portée, les invités et les membres du conseil se sont retrouvés à Joly Hôtel pour une cérémonie de décoration des membres sortants du collège des conseillers du CSC. Trois d’entre eux ont été fait chevalier de l’ordre national du mérite des arts, des lettres et de la communication avec agrafe Radio-Télévision-Presse écrite. Le quatrième a été fait officier dans la même catégorie. Après six ans de loyaux services, ils quittent avec nostalgie la maison, non sans être disponibles pour toute sollicitation éventuelle de la nouvelle équipe.

Visiblement très ému, le..

Désormais les médias s’affranchissent des frontières (presse en ligne) et leur fonctionnement intègre de plus en plus de paradigmes comme les réseaux sociaux. Les limites de la liberté de la presse deviennent de plus en plus inconnues, principalement dans le champ de l’éthique. Qu’à cela ne tienne, « la communication sociale même dans un contexte mondialisé, se révèle être un baromètre de vitalité de toute démocratie », souligne Béatrice Damiba, la présidente du CSC. C’est dans un tel contexte qu’arrive la nouvelle équipe. L’expérience des uns et des autres est plus qu’attendue. Surtout que le Burkina à l’instar des autres pays du monde entame la transition numérique dont l’échéance est fixée à 2015.

La cérémonie de décoration des membres sortants a donné l’occasion à la présidente du Conseil de dresser un bilan succinct de son mandat au cours des trois années passées à la tête de l’institution.
Visiblement très ému, Urbain Sikonon Traoré, précédemment vice-président du CSC, a exprimé toute sa gratitude à l’ensemble des membres du collège. Il parlait ainsi au nom des conseillers sortants qui ont reçu des cadeaux d’au revoir. On quitte le conseil mais les relations tissées aux cours des six années qu’ils ont passé dans l’institution reste, ont-ils soutenu. Faut-il le rappeler, les membres du Conseil supérieur de la communication sont nommés pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois.

Moussa Diallo

Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette