Faso-tic




Accueil > Médias > Paysage médiatique burkinabè : Femina FM, pour l’éducation et l’émancipation de (...)

Paysage médiatique burkinabè : Femina FM, pour l’éducation et l’émancipation de la femme

jeudi 5 mars 2009

La radio Femina FM 102. 8 FM a ouvert officiellement ses antennes, le mercredi 4 mars 2009 à Ouagadougou, en présence de la présidente du Conseil supérieur de la communication, Béatrice Damiba. Femina FM, 102. 8, radio commerciale et communautaire a officiellement lancé ses programmes, le mercredi 4 mars 2009 à Ouagadougou.


A l’initiative de cette radio féminine qui se veut un canal privilégié des femmes, deux sœurs jumelles : Evelyne Salembéré et Carine Ouédraogo/Salembéré. "La radio des femmes et ceux qui les aiment", entend communiquer principalement à l’endroit de la gent féminine et compte faire de son épanouissement sa raison d’être. Mais les promotrices tiennent à lever l’équivoque : "notre radio n’est pas un instrument tourné vers les seules femmes.

Elle ne verse pas dans un féminisme primaire mais se veut avant tout un lieu de rencontres et de partages entre hommes et femmes car, l’épanouissement de la femme passe par la compréhension de l’homme". Femina FM est simplement vue par ses promotrices comme un médium dédié à l’information, la formation et la distraction de la femme, avec le concours de tous, sans exclusion aucune. Aussi, les jumelles rassurent :"...notre ton ne sera teinté ni d’invective, ni de militantisme, ni d’exclusion". Emettant sur un rayon d’environ 100 kilomètres en français, mooré, dioula, fulfuldé et gourmatchéma comme langues de diffusion, Femina FM propose des programmes riches et variés répondant à son objectif d’éducation et de conscientisation. A cet effet, le public peut suivre des émissions sur les droits de la femme, l’hygiène et la santé, des débats, des jeux...

La présidente du Conseil supérieur de la communication, Béatrice Damiba, en procédant à l’ouverture officielle de Femina FM, a invité les promotrices à faire de cet outil un guide et un compagnon pour la femme et l’homme dans leur cheminement quotidien. "Le Conseil supérieur de la communication pour sa part se tient à votre disposition pour vous accompagner dans cette noble aventure", les a-t-elle rassurées, convaincue que Femina FM saura apporter sa contribution à la résolution des multiples préoccupations des femmes. Elle a, en outre, exhorté les sœurs Salembéré, les animatrices et animateurs de Femina FM au respect des règles d’éthique et de déontologie de même que les prescriptions législatives et réglementaires. Pour la marraine de la cérémonie, Mafarma Sanogo, la radio est le moyen de communication moderne le plus populaire au Burkina Faso.

"Elle reflète et accompagne notre vie. Aussi, a-t-elle réaffirmé son engagement à élargir l’espace de liberté à toutes les femmes et à tous ceux qui œuvrent pour cela. Aux sœurs jumelles, elle a souhaité le courage et l’esprit de sacrifice. Le conseiller technique du ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Aminata Ouédraogo, a traduit la fierté du ministère de voir des femmes s’investir dans l’information, pour la promotion de leurs sœurs. Quant à Maman Salembéré toute émue, elle n’a qu’un mot à l’endroit de ses filles : travailler ; car dit-elle, "celui qui travaille gagne toujours".

Assétou BADOH (badohassetou@yahoo.fr)

Sidwaya

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette