Faso-tic




Accueil > Médias > Métiers de l’information : Un institut des médias au sein de l’Université (...)

Métiers de l’information : Un institut des médias au sein de l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso

mardi 8 décembre 2015


L’université polytechnique de Bobo-Dioulasso élargit son offre de formation. A la faveur de la création d’un Institut des médias, un Master 2 en « techniques des métiers de l’information » s’ouvre dès la rentrée 2016- 2017. Un projet mis en œuvre, en collaboration avec l’Institut de la communication (ICOM) de l’Université Lumière- Lyon 2, l’Association Reporters solidaires, l’Union des journalistes, communicateurs et correspondants de presse des Hauts-Bassins et divers autres partenaires. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou le 05 décembre 2015.

Un accord- cadre signé entre l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) et l’Université Lumière- Lyon 2 a permis la création d’un Institut des médias (IM) au sein de l’UPB. La création de cet institut a été validée par les instances universitaires et ministérielles burkinabè au cours de l’année 2015. Et permettra de renforcer les capacités des journalistes burkinabè et ouest- africains dont plusieurs se sont formés sur le tas. L’IM permettra aussi d’offrir une formation initiale à des étudiants intéressés par les métiers de l’information.

L’institut des médias de l’UPB met en place un Master 2 en « techniques des métiers de l’information ». Ce Master professionnel se déroule en deux semestres, le premier étant consacré à des cours théoriques (1er novembre au 15 mars) et le second réservé à un stage et à la rédaction d’un mémoire de fin de cycle (15 avril au 15 juin). « Il est ouvert aux ressortissants de l’Afrique francophone et a pour objectif de former des étudiants aux métiers de l’information et du journalisme et/ou renforcer les capacités des professionnels des médias en leur offrant la possibilité de suivre un cursus adapté au contexte africain tout en bénéficiant de l’expertise de l’ICOM, d’enseignants qualifiés et de l’expérience de journalistes français et africains », précise Christine Cognat de Reporters solidaires.
Les cours se dérouleront au centre de calculs de l’UPB au cœur de la ville de Bobo-Dioulasso et dans les locaux du Conseil supérieur de la communication à Bobo-Dioulasso.

Le profil exigé pour intégrer ce Master

La sélection des candidats se fait sur dossier et entretien. Peuvent prendre part au recrutement :
- des journalistes ou animateurs média, titulaires du BAC ou admis à un examen spécial d’entrée, totalisant au moins cinq ans d’expérience professionnelle ; des journalistes ou animateurs média, titulaires d’une licence ou d’un diplôme équivalant et justifiant d’au moins deux ans d’expérience professionnelle ; des titulaires d’un diplôme de niveau BAC+4, toutes disciplines confondues.

Les frais d’inscription annuels s’élèvent à 15 000 FCFA, et les frais de formation sont de 600 000F pour les étudiants non professionnels, 975 000F pour les professionnels non boursiers et 1 300 000F pour les professionnels bénéficiant d’une bourse. Les candidats retenus devront s’acquitter également d’un montant de 15 000F, correspondant aux frais d’organisation de la sélection.

Double diplôme pour les meilleurs

A l’issue de cette année universitaire, certains étudiants sélectionnés sur dossier par l’ICOM auront la possibilité de suivre, en formation continue, le cursus du Master 2 Journalisme international numérique (JIN) de l’Université Lumière Lyon 2. A l’issue de ce cursus, ils obtiendront, en plus du Master de l’IM, un diplôme de Master de l’Université Lumière-Lyon 2.
Depuis 2009, L’Association Reporters solidaires mène des actions de formation à destination de journalistes Guinéens, Burkinabè, Marocains et Maliens. Grâce à un accord avec l’ICOM, certains d’entre eux ont pu intégrer un Master 2 en journalisme à Lyon. Et ce nouveau Master 2 à Bobo-Dioulasso permettra à un plus grand nombre d’étudiants et de journalistes de suivre un cursus similaire.
L’ouverture de ce Master 2 à Bobo-Dioulasso est aussi le fruit de la coopération décentralisée entre les régions Rhône-Alpes de France et Hauts-Bassins du Burkina Faso qui a permis à plusieurs journalistes de la région des Hauts-Bassins de bénéficier de renforcement de capacités à l’Université Lumière-Lyon.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Voir aussi :
www.univ-bobo.bf
www.reporterssolidaires.com

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette