Faso-tic




Accueil > Actualités > Hackathon « FasoGéo2018 » : Huit équipes à l’épreuve de l’information (...)

Hackathon « FasoGéo2018 » : Huit équipes à l’épreuve de l’information géospatiale

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé

lundi 15 janvier 2018

Après trois jours passés à développer dans les locaux du centre KeoLID, les candidats du Hackathon « FasoGéo2018 » ont présenté le fruit de leur travail aux membres du jury, le dimanche 15 janvier 2018. Les trois meilleures équipes ont été récompensées en présence du Directeur général du développement de l’industrie numérique (DGDI), Rodrigue Guiguemdé et du Directeur général de l’Institut géographique du Burkina (IGB), Abdoulaye Bélem.


« Infrastructure des données spatiales ». C’est sous ce thème que s’est déroulé du 12 au 14 janvier, le Hackathon « FasoGéo2018 », un concours organisé par la Direction générale du développement de l’industrie numérique du ministère du développement de l’économie numérique et des postes (MDNEP), en collaboration avec l’Institut géographique du Burkina. Pendant 72heurs, les candidats regroupés au sein de huit équipes, d’au moins deux personnes, ont rivalisé d’endurance et de créativité pour proposer des solutions opérationnelles, originales et innovantes sur l’information spatiale. Le clou du concours, c’était ce dimanche face au jury présidé par Malick Tapsoba de l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC).

Profils divers

En cinq minutes chrono, chaque équipe devait présenter sa solution. Trop inspirés ou stressés, les candidats ont souvent eu du mal à respecter le timing, critère non négligeable même si le jury a choisi de départager les équipes sur la base de la qualité de la présentation, des caractéristiques de la solution et du modèle économique proposé. Outre les questions et remarques des membres du jury, l’assistance a eu le droit d’interroger les groupes qui, rappelons-le, étaient constitués de plusieurs profils (électroniciens, développeurs, communicateurs, infographes, webmasters, community managers, etc).

Bientôt la signature d’une convention

Conscients qu’il est complexe au Burkina d’indiquer avec précision sa position à une personne, Adama Sy Traoré et ses camarades ont mis en place une solution baptisée « WinigMam » (qui signifie ‘’montre-moi’’, en langue mooré). Elle vise à faciliter la culture de l’adressage à la population et aux touristes à travers des cartes et données qui seront fournies par l’IGB. Selon l’équipe « INEDIT », la solution regroupe trois plateformes à savoir un site web interactif, une application mobile et un boitier électronique (point d’accès) qui sera déployé dans les lieux comme les aéroports, les ronds-points. Cela permettra d’une part, de fournir une carte interactive de la ville avec un zoom sur les arrondissements et secteurs et d’autre part, une application mobile de géolocalisation que les utilisateurs pourront télécharger et installer sur leur smartphone sans accès à internet afin de localiser les mairies et les institutions publiques.

Séduit, le jury a décerné le premier prix l’équipe. Elle remporte donc le trophée, une enveloppe de 225 000 F CFA, un an d’abonnement à la bibliothèque numérique Youscribe, des Tee-shirts et bien évidemment les attestations de participations. L’aventure ne s’arrête pas là et pour la mise en œuvre de son projet, le groupe compte entreprendre des démarches pour bénéficier d’un financement. Déjà, le directeur général de l’IGB a annoncé très prochainement la signature d’une convention avec l’équipe pour la promotion de la solution.

Une seule fille candidate

Etudiante en Génie logiciel, Léïla Compaoré, est la seule fille, candidate du concours. Membre du groupe « Faso 3D », elle a présenté aux côtés de Tioro Koussé (Développeur) et Emerson Yougbaré (Community Manager) la solution « Faso 360 », classée deuxième. Le groupe est reparti avec une enveloppe de 125 000 F CFA, un an d’abonnement Youscribe et des tee-shirts. L’application permet de faire découvrir le Burkina Faso à travers ses sites touristiques en 360° via des images. Dès que l’utilisateur sera proche d’un site touristique, il recevra une alerte qui lui donnera les informations. Le projet est ambitieux et le groupe est conscient que la collecte des données lui prendre du temps, certainement une année entière.

Trouver son chemin grâce aux mots

Classé troisième, U Auben Team, le trio de développeurs conduit par Yentéma Nadjoari, a présenté la solution dénommée « MOCATOR » (mot valise formé de Mots et de Locator). « De nos jours si vous achetez un produit sur un site de vente en ligne, on vous demandera votre adresse afin de vous livrer votre produit. Ce n’est pas toujours aisé lorsqu’on habite dans une zone où la localisation est difficile. Au lieu de vous embrouiller, nous avons trouvé un système simple. Il suffit de renseigner par exemple que vous êtes situés à XX02. A partir de ce simple mot, le livreur pourra vous localiser en suivant un itinéraire bien précis. N’importe quelle personne peut utiliser le système pour générer de petits mots et les envoyer à ses amis », a expliqué Yentéma Nadjoari. A l’en croire, le système peut être également utilisé en cas d’accident de la circulation, afin de guider les secours. En plus des attestations de participation de l’abonnement Youscribe, l’équipe a reçu une enveloppe de 50 000 F CFA.

Poursuivre le travail

« Personne ne perd ce soir, chacun repart avec quelque chose de plus », a reconnu le président du jury. Pour Malick Tapsoba, le niveau d’ensemble des huit équipes est acceptable. Il a donc exhorté les candidats à poursuivre le travail et interpelé le ministère du développement de l’économie numérique et des postes sur sa responsabilité, celle d’accompagner les équipes. Déjà, le directeur général du développement de l’industrie numérique, Rodrigue Guiguemdé, a invité les équipes à déposer leurs projets sur la plateforme des innovations, PLATINUM, car des investisseurs pourraient en être intéressés.

Une opportunité pour l’IGB

Le Hackathon FasoGeo2018 s’inscrit dans le cadre du Hackathon 226, un programme mis en œuvre par la Direction générale du développement de l’industrie numérique (DGDI). Il s’agit d’une série marathons de développement des TIC voulus par le Gouvernement burkinabè afin de favoriser la création et le développement de produits et services d’information innovants, en phase avec l’évolution des technologies, des usages (notamment mobiles) et avec les attentes des populations. C’est pourquoi, l’Institut géographique du Burkina a saisi la perche que lui a tendue la DGDI pour mettre en œuvre l’un des volets de son plan stratégique à savoir la mise en place d’un environnement qui permette à l’information géospatiale de se développer et d’être utilisée par les Burkinabè au quotidien.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette