Faso-tic




Accueil > Services > Ils créent une application pour retrouver les engins volés partout au (...)

Ils créent une application pour retrouver les engins volés partout au Burkina

vendredi 2 décembre 2016


Brice Clovis KABORE est un jeune entrepreneur burkinabé résidant au Canada. Ingénieur en électronique de formation, avec ses amis et d’autres partenaires d’affaires, il lance le groupe Kafyka en 2014, une entreprise axée sur la création et l’innovation dans le domaine des nouvelles technologies informatiques et de la communication.

Basée en Afrique, plus précisément au Burkina Faso, cette entreprise s’est donné pour mission de trouver des solutions innovantes et efficaces aux problèmes sociaux qui existent dans son environnement.
Kafykap est un produit qui s’attaque à un fléau social très fréquent au Burkina Faso : le vol des engins.

Ouagadougou, capitale du Burkina Faso est depuis quelques années surnommée la capitale des deux roues.Celle-ci en effet, regorge en elle-seule, plus d’1.5 millions de motos. De toute évidence, le commerce des motos n’arrête pas de se développer et d’y proliférer. Cependant nous remarquons une autre activité qui s’y développe et cause d’énormes plaies à la société burkinabè : Le vol de motos. Les criminels qui mènent cette activité sont prêts à toutes sortes de bassesses (vol à main armée au meurtre) pour arriver à leurs fins.

Le groupe Kafyka pour dissuader ces criminels dans leurs actions et diminuer voire-même arrêter le vol de motos au pays des hommes intègres, s’engage à mettre sa technologie au service de la loi et de la population.
Pour gagner ce combat contre la criminalité, les promoteurs de kafyka ont tout simplement développé une application mobile et un logiciel avec une base de données qui sera centralisée à la police. Ce logiciel permettra ainsi la vérification des engins sur place lors des contrôles de routine de la police. Pour un travail plus efficace, Kafyka proposera un partenariat à la police et les équipera d’un Live-scan (scanners intelligents à laser synchronisés au logiciel) qui permettront d’identifier tout engin et son propriétaire et vérifier si l’engin a été déclaré volé ou pas en scannant tout simplement sa carte grise ou sa plaque d’immatriculation.
En somme si vous utilisez une moto qui ne vous appartient pas et êtes en possession de sa carte grise, vous pouvez circuler librement sans craindre que la police ne vous la retire si toutefois elle n’a pas été déclarée volée lors du contrôle et que vous n’êtes pas en infraction.

Les Burkinabè pourront donc circuler librement avec l’engin d’autrui sans avoir peur de voir celui-ci être confisqué par la police parce que l’identité du conducteur et du propriétaire ne correspondent pas. Situation qui fait présentement polémique, vu que les engins à deux roues sont surtout utilisés pour des courses diverses, donc passent très souvent entre les mains de différentes personnes proches du propriétaire.

La cerise sur le gâteau, c’est que Kafyka met à la disposition du grand public une application qui sera téléchargeable gratuitement sur tous les Smartphones. Ainsi, pour tout citoyen qui aura un doute sur un engin, il lui suffira juste d’interroger l’application kafykap en y inscrivant tout simplement le numéro de la plaque de l’engin en question et l’application par un message retour lui indiquera si l’engin a été déclaré volé ou pas, sans toutefois divulguer des renseignements personnels. Le citoyen pourra donc rendre service à la nation en alertant les autorités compétentes.

Très prochainement, des vidéos de sensibilisation et d’utilisation de l’application seront diffusées à la télé et aussi dans les réseaux sociaux. Des publicités explicatives et aussi des entrevues seront organisées dans les jours à venir.

Le groupe kafyka ne compte pas s’arrêter que sur les engins volés. Une application destinée à la police est en cours de développent pour retrouver les personnes recherchées à l’intérieur du Burkina, en scannant tout simplement les pièces d’identité lors des contrôles de police afin de lutter efficacement contre le terrorisme.

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette