Faso-tic




Accueil > Actualités > Protection des données : La 2e édition du forum africain se tiendra à (...)

Protection des données : La 2e édition du forum africain se tiendra à Ouagadougou

mercredi 14 septembre 2016


Ouagadougou abritera du 20 au 23 septembre 2016 le 2e forum africain sur la protection des données personnelles et la 9e conférence annuelle suivie de la 10e assemblée générale de l’association francophone des autorités de protection des données personnelles (AFAPDP). C’est l’information donnée par la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) au cours d’un point de presse animé ce mardi 13 septembre à Ouagadougou.

Après le Sénégal en 2015, c’est au tour du Burkina Faso de rassembler les autorités de protection des données du continent africain et leurs partenaires institutionnels à l’occasion d’un forum qui se tiendra les 20 et 21 septembre prochains à Ouagadougou. L’autre événement qui se tiendra dans la capitale burkinabè, c’est la 9e Conférence annuelle et la 10e Assemblée générale de l’AFAPDP, l’association francophone des autorités de protection des données personnelles. A une semaine de ces deux rendez-vous qui réuniront 150 participants par rencontre dont 80 participants étrangers venant d’une cinquantaine de pays, la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) a rencontré la presse dans ses locaux sis au quartier Ouaga 2000.

L’objectif principal de ce forum, selon la présidente de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), Marguerite Ouédraogo/Bonané, est de « se mobiliser pour, ensemble, lutter contre les dérives de la société de l’information et formaliser le réseau des autorités de protection des données personnelles par l’adoption des statuts ». Cette rencontre sera l’occasion aussi, ajoute-t-elle, de susciter l’adoption de cadre juridique et institutionnel pour les pays qui n’en disposent pas encore. Le Niger par exemple n’a pas encore franchi le pas mais des pays comme le Mali, le Sénégal, la Côte-d’Ivoire et le Burkina Faso disposent déjà d’un arsenal juridique. Au Burkina, il y a l’article 6 de la Constitution, la loi n°010-2004/AN, la convention de l’Union africaine sur la cyber-sécurité et la protection des libertés individuelles, etc. En plus de cela, le pays envisage adhérer au traité n°108 de la convention pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel du Conseil de l’Europe.

Quant à la 9e conférence annuelle et la 10e assemblée générale, elles seront l’occasion, parole de la présidente de la CIL, de discuter de l’évolution des technologies et leur impact sur les libertés, les droits fondamentaux et la vie privée. Aussi, les discussions porteront essentiellement sur la sécurité des données et l’analyse de risques, l’accès aux bases de données des opérateurs par les services de sécurité, la protection des données dans le domaine de la recherche et enfin la sensibilisation à la protection des données dans l’humanitaire.

Pour l’organisation de ces deux grands événements, la CIL dit avoir prévu un budget de 100 millions de francs CFA. D’ores et déjà, elle affirme avoir obtenu un soutien de la part du gouvernement, des opérateurs de téléphonie mobile, de Coris BANK, la SONAR, etc.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette