Faso-tic




Accueil > Actualités > Elections municipales du 22 mai : 110 observateurs à l’école du monitoring des (...)

Elections municipales du 22 mai : 110 observateurs à l’école du monitoring des médias

mercredi 27 avril 2016


Les élections municipales avancent à grands pas. Et le Conseil supérieur de la communication s’active pour une réussite de la couverture médiatique de la campagne entrant dans ce cadre. Il a organisé une session de formation de 48 heures au profit de 110 observateurs en monitoring des médias. La cérémonie de lancement de cette rencontre de renforcement de capacités a eu lieu le 26 avril 2016 à Ouagadougou.
Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a assuré avec succès l’organisation de la couverture médiatique des campagnes en vue des élections couplées présidentielle et législatives de novembre 2015. Il veut poursuivre dans la même lancée.

Mais, cette fois-ci, le challenge est encore plus grand. Car, les élections municipales ont un caractère local. « Ces élections présentent plus de difficultés dans leur organisation eu égard au nombre élevé des circonscriptions électorales et des candidats en compétition. Cette situation a également une forte répercussion sur le contenu des médias de proximité disséminés sur toute l’étendue du territoire national », a expliqué Nathalie Somé, la présidente du CSC.
Pour réussir l’observation du contenu des médias, l’autorité de régulation des médias a fait appel à des compétences extérieures pour combler l’insuffisance des ressources humaines et techniques de l’institution.
Ils sont 110 observateurs recrutés pour procéder au monitoring des médias pendant la prochaine campagne. « Ce renfort en personnel permettra à l’institution, d’abord, de s’assurer de la mise en œuvre par les médias des dispositions prises par elles, à savoir les décisions et recommandations en vue de garantir l’égal accès des partis ou des candidats aux médias publics. Il en sera de même pour le respect du pluralisme et de l’équilibre de l’information par les médias privés », a souligné la présidente du CSC.

Avant de les déployer sur le terrain, il était indispensable de les outiller au mécanisme de la régulation. Cette formation de deux jours va se dérouler en deux phases :
- une phase théorique axée sur les règles du traitement de l’information, les délits de presse et sur la méthodologie du monitoring des médias ;
- une phase pratique qui permettra aux observateurs de collecter et de traiter des données quantitatives et qualitatives en vue de l’appréciation du pluralisme et de l’équilibre de l’information dans les médias ainsi que du respect de la loi et de la déontologie.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette