Faso-tic




Accueil > Actualités > Economie numérique : Vers la mise en place d’un cadre de concertation (...)

Economie numérique : Vers la mise en place d’un cadre de concertation formelle entre acteurs publics

vendredi 22 avril 2016

La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) tient ce jeudi 21 avril 2016 à Ouagadougou une rencontre dite d’échanges avec les acteurs publics intervenant dans le secteur de l’économie numérique. Par cette rencontre, l’institution que préside Marguerite Ouédraogo/Bonané entend permettre aux acteurs de mieux se connaitre, ce afin de créer une synergie d’actions pour le développement des technologies de l’information et de la communication.


L’Autorité de régulation des télécommunications électroniques et des postes (ARCEP), l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC), l’Office national d’identification (ONI), le Conseil supérieur de la communication (CSC),…Toutes ces institutions, en dépit de leurs missions spécifiques, œuvrent d’une manière ou une autre à « instaurer la confiance numérique encore embryonnaire au Burkina Faso ». Pourtant, les rôles des uns et des autres ne sont toujours pas connus de tous. Dans le but de permettre aux acteurs de mieux se connaitre et de jeter les bases futures d’une collaboration pour l’édification de la politique de l’économie numérique et des postes, la Commission de l’informatique et des libertés a jugé opportun de tenir une rencontre d’échanges.

« Une seule main ne ramasse pas la farine », foi de la ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Aminata Sana/Congo, patronne de la cérémonie. Pour elle, cette rencontre marque la volonté de son département d’instaurer une collaboration harmonieuse et une concertation permanente entre les différents acteurs ;laquelle concertation permettra aux uns et aux autres d’être plus efficaces dans leurs missions à travers une meilleure application des dispositifs juridiques et réglementaires existants.

Pour la présidente de la CIL, c’est de cette étroite collaboration que dépendra le succès du développement de l’économie numérique lié notamment à la protection des données à caractère personnel. « Cependant, pour y parvenir, rappelle Marguerite Ouédraogo, il nous faut connaitre réciproquement nos missions, qui souvent, convergent, tout en n’oubliant pas nos champs de compétences respectives »

Des recommandations seront formulées à l’issue de cette rencontre et selon la présidente de la CIL, elles permettront au ministère de mieux bâtir sa politique de développement.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette