Faso-tic




Accueil > Médias > Télévisions et radios : Les techniciens s’organisent pour plus de (...)

Télévisions et radios : Les techniciens s’organisent pour plus de professionnalisme

jeudi 17 mars 2016


A l’image des photographes de presse, les techniciens des télévisions et radios publiques et privées ont maintenant leur association. Elle a été présentée à la presse, ce jeudi 17 mars 2016, au cours d’une rencontre avec les hommes de média.

Le monde des associations vient de s’agrandir avec la création de l’Association des techniciens de télévisions et radios privées et publiques (ATRAP). Elle est l’initiative d’un groupe de techniciens professionnels des média privés et publics burkinabè. « Au vu de la situation particulièrement difficile que vivent les techniciens, nous avons décidé de nous organiser, de nous unir autour d’un regroupement associatif afin de faire évoluer les choses en notre faveur », a indiqué Arsène Kafando, président de l’association.
L’objectif de ce regroupement est d’œuvrer à trouver les voies et moyens pour permettre aux techniciens de parfaire leur formation et d’être à la pointe de la technologie. « C’est donc dans un contexte difficile marqué par l’évolution rapide des nouvelles technologies de l’information et de la communication, et avec elles la naissance de nouveaux métiers que vivent les techniciens des radios et télévisions privées et publiques. Conscient de la situation, ils ont décidé d’agir », a ajouté le président de l’ATRAP.

Parer au déficit de formation

Les techniciens se sont, pour beaucoup, formés sur le tas. Recrutés sans formation initiale pour certains, avec juste une initiation pour d’autres, ceux qui assurent la partie technique des média manquent de véritables compétences pour accomplir au mieux leur mission. Les responsables de l’ATRAP entendent rattraper ce retard en facilitant l’accès aux stages et autres canaux de formation au profit des techniciens. « L’objectif est de chercher des voies et moyens pour améliorer leur formation professionnelle à travers stages, ateliers, rencontres, fora, etc. afin de ne pas rester en marge de l’évolution technologique. Mieux, pour accomplir les multiples tâches qui leur sont confiées avec professionnalisme, efficacité et amour. Car un technicien bien formé est égal à travail bien fait, matériel bien entretenu, en bon état, et qui a longue vie », se convainc Arsène Kafando.

L’association est ouverte aux techniciens des organes de presse privés et publics. Elle entend dans les jours à venir nouer des partenariats avec des structures de la place afin de dispenser à ses membres, les formations nécessaires à leur professionnalisation.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette