Faso-tic




Accueil > Actualités > Economie numérique au Burkina : 72 heures pour faire le diagnostic du (...)

Economie numérique au Burkina : 72 heures pour faire le diagnostic du secteur

vendredi 6 novembre 2015


Le ministère de l’économie numérique et des postes organise du 05 au 07 novembre 2015 les premières assises nationales sur l’économie numérique. Cette rencontre se veut une opportunité d’échanges entre partenaires des secteurs public et privé, opérateurs de communications électroniques, société civile et partenaires au développement autour de problématiques communes. Ces assises se tiennent sous le thème « Statut, place et enjeux de l’économie numérique au Burkina ». Elles permettront de faire un diagnostic du secteur et proposer des solutions innovantes. C’est le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Youssouf Ouattara qui a présidé la cérémonie d’ouverture, au nom du Premier ministre.

Le Burkina Faso fait partie des premiers pays en Afrique de l’Ouest à adopter certaines technologies de l’information et de la communication. Ainsi, il envisageait la mise en place d’une société de l’économie du savoir et de l’information. Ce, à travers l’adoption, dès les années 2000, d’un « plan de développement de l’infrastructure nationale d’information et de communication ». Mais force est de constater que le pays n’a pas réussi à tirer suffisamment profit des avantages de ces nouvelles technologies dans la croissance économique. Pire, il reste toujours avant-dernier en Afrique de l’Ouest sur le classement de l’indice IDI de l’Union internationale des télécommunications. Un diagnostic s’imposait alors, d’où ces assises nationales.
« Il nous a paru utile de faire ces assises pour faire le point des acquis, des insuffisances et surtout des propositions pour que ce secteur trouve toute sa place dans le développement économique de notre pays », soutient Dr Nébila Amadou Yaro, le ministre du développement de l’économie numérique. D’ores et déjà, il précise que les problèmes sont d’ordre infrastructurel, financier et de ressources humaines. « Donc, il va falloir trouver des solutions innovantes », lance-t-il.

Un thème actuel et pertinent

Ces premières assises sur l’économie numérique se tiennent sous le thème « statut, place et enjeux de l’économie numérique au Burkina Faso ». Un thème pertinent et plus que jamais d’actualité. « En choisissant ce thème, le gouvernement et l’ensemble des acteurs du secteur traduisent leur conviction qu’une bonne mobilisation du potentiel des technologies de l’économie numérique peut constituer un puissant levier pour l’enracinement de la bonne gouvernance, le renforcement des capacités, une meilleure appropriation des programmes de développement par les populations, l’amélioration de la compétitivité des entreprises, le désenclavement, l’intégration sous régionale et l’ouverture sur le reste du monde », estime Youssouf Ouattara, le ministre de l’administration territoriale.
C’est pourquoi, au nom du chef du gouvernement, il a engagé les participants à faire un diagnostic sans complaisance sur les acquis, mais surtout les difficultés qui empêchent la survenue de l’économie du savoir dans notre pays. Par ailleurs, il leur a demandé de « paver le chemin des perspectives et des recommandations ». Tout en assurant qu’elles n’iront pas encombrer les tiroirs de la bureaucratie.

Cinq communications comme supports

Les présentes assises mobilisent l’ensemble des partenaires du public et du privé agissant dans ce secteur, autour de thématiques se rapportant au cadre juridique, réglementaire et institutionnel, mais aussi au cadre infrastructurel et de mobilisation des financements. Des échanges sur les problèmes communs seront organisés et des solutions envisagées. Ils permettront de poser les bases d’un succès de la mise en œuvre de la politique sectorielle ainsi que de l’ensemble des stratégies à mettre en œuvre dans le cadre d’une promotion véritable du développement de l’économie numérique. Les travaux se dérouleront en plénière pour permettre à tous les participants de contribuer pleinement. Cinq sous-thèmes serviront de supports aux échanges :
- état des lieux du secteur de l’économie numérique au Burkina Faso : cadre légal et réglementaire, infrastructures, applications innovations, développement des start-ups, cybersécurité, qualité de services, etc.
- synergie et rôle des acteurs : état des lieux et perspectives
- la conduite du changement : quels leaderships pour assurer l’impulsion du changement ?
- stratégies de financement du secteur de l’économie numérique : enjeux, défis et perspectives
- politique de développement des ressources humaines du secteur de l’économie numérique

Les recommandations issues de ces assises devront favoriser la croissance du secteur des TIC au Burkina et imprimer son orientation, mais aussi intégrer ce secteur dans le développement global du pays et lui permettre de contribuer à la création d’emplois, d’améliorer la productivité, d’accroitre l’accès à l’éducation, aux soins de santé et aux services publics en particulier ceux destinés aux personnes et aux collectivités défavorisées.

Moussa Diallo
Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette