Faso-tic




Accueil > Actualités > Paiement électronique au Burkina : Il faudra s’y habituer

Paiement électronique au Burkina : Il faudra s’y habituer

mardi 23 juin 2015

Dans moins de 24 heures, la 11e édition de la Semaine nationale de l’internet ouvrira ses portes sous le thème « La promotion des moyens et outils de payement électroniques au Burkina Faso : enjeux et perspectives ». Du 23 au 27 juin 2015, professionnels des TIC, jeunes développeurs et entrepreneurs se donneront rendez-vous à ce grand événement pour mener la réflexion sur cette tendance qui prend peu à peu son envol : le paiement électronique.


Un porte-monnaie c’est bien mais un porte-monnaie électronique c’est encore mieux en ce 21e siècle. De nos jours, le payement par carte de crédit et celui par voie électronique ont tendance à remplacer les modes classiques tels que le chèque et l’argent liquide. Les solutions mobiles sont de plus en plus explorées par les entreprises et l’e-commerce a favorisé la diversification des modes de payement.

Au Burkina Faso, le payement électronique est encore embryonnaire quoiqu’on assiste de plus en plus à l’avènement des téléphones dits intelligents communément appelés « Smartphones ». Pourtant, payer n’aura jamais été aussi facile avec ces appareils sous d’autres cieux où la monnaie électronique est en vogue. Que ce soit à distance où à un point de vente, le téléphone mobile ou l’ordinateur allie simplicité, rapidité et sécurité. Et si les potentiels clients sont un peu réticents à l’innovation c’est souvent à cause des pirates informatiques qui peuvent détourner les informations que vous transmettez lors d’une transaction. A cela, il faudrait ajouter le débit généralement bas de la connexion internet. Qu’à cela ne tienne, les Burkinabè devront s’y habituer si ce n’est déjà le cas.
Les opérateurs de téléphonie mobile innovent chaque jour en proposant des services à leurs abonnés. En faisant du téléphone un porte-monnaie électronique, ils facilitent bien la vie à des millions de citoyens à majorité analphabètes. Envoyer de l’argent à un proche ou faire ses achats est désormais une réalité. Le commerçant n’est plus tenu de s’encombrer de ses liasses de billets lors d’un voyage et de s’exposer aux braquages. L’étudiant vivant à l’étranger n’est plus obligé d’attendre que ses parents lui transmettent de l’argent par l’avion.

Lors de la 11e SNI, il sera fait un état des lieux des moyens et outils de paiement électroniques exploitables au Burkina Faso. Ensuite viendra la sensibilisation des Burkinabè afin que ceux-ci s’imprègnent et s’approprient les nouveaux moyens de paiement dans le cadre de leurs transactions (Alimentation et vêtements, recharges d’unités de téléphone, factures d’eau, d’électricité et de téléphone). Internet étant un couteau à double tranchant, il serait inadéquat de ne pas partager les bonnes pratiques pour promouvoir l’utilisation sans risques des paiements électroniques. Enfin, l’événement sera une aubaine pour sensibiliser le client sur le cadre législatif et normatif relatif aux paiements électroniques.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette