Faso-tic




Accueil > Actualités > Schéma directeur informatique de la Cour des comptes : Pour plus d’efficacité (...)

Schéma directeur informatique de la Cour des comptes : Pour plus d’efficacité et de transparence

mercredi 10 juin 2015

Le ministre du développement de l’économie numérique et des postes a lancé ce 08 juin 2015 le projet du schéma directeur informatique de la Cour des comptes à Ouagadougou. C’est un instrument qui s’inscrit en droite ligne de l’amélioration de l’efficacité et de la transparence dans cette juridiction supérieure.


Le Schéma directeur informatique (SDI) est un document conçu pour préparer l’évolution et l’adaptation de l’environnement informatique d’une entreprise ou d’une administration pendant une période déterminée. Il est aussi un outil de planification permettant de préparer les investissements informatiques.
La Cour des comptes selon son premier président Noumoutié Herbert Traoré, a mené en 2012, une étude diagnostique en vue d’apporter des réponses à un certain nombre de préoccupations relatives à la question de l’informatique dans le service. Le résultat de l’étude a permis l’élaboration d’un plan d’action triennal 2013-2015 dans lequel figure la nécessité de doter la Cour d’un schéma directeur informatique.

Ladite étude avait ressorti des lacunes. Elles ont trait notamment à l’utilisation de l’outil informatique qui reste marginale, le travail en réseau très peu partagé, les utilisateurs insuffisamment formés et sensibilisés sur les questions liées aux TIC et sur les opportunités offertes.

« Nous attendons alors qu’au terme des travaux, nous ayons à notre disposition un document final décrivant de manière concrète, comment l’informatique doit être déployée pour répondre aux missions et fournir les services attendus » a dit le premier vice-président de la cour. Le projet, de l’avis du premier responsable de la cour, permettra de doter la juridiction d’une démarche plus méthodique pour mettre en cohésion l’ensemble des logiciels du service qui ne sont ne sont pas en lien. « Nous avons vraiment besoin de support pour produire des rapports de qualité et produire une information financière sûre et surtout pouvoir conserver nos archives » a poursuivi Noumoutié Herbert Traoré.

C’est l’agence nationale de promotion des Technologies de l’information et de la communication (ANPTIC) qui est chargée d’élaborer le SDI. Elle va donc mener une étude qui aboutira à des propositions techniques et chiffrées. La Cour des comptes sera ainsi située dans un mois, sur ce qu’il fait comme investissements financiers et en ressources humaines pour évoluer vers un nouveau système informatique.

« Nous allons d’abord les amener à faire une photographie de l’existant, connaitre très bien les lacunes, les atouts de leur système actuel et sur cette base, faire une cartographie fonctionnelle, applicative, et technique sur cet existant » a déclaré le directeur général de l’ANPTIC, Alfred Sawadogo. De ce qui existe, son équipe travaillera pour que les différentes entités qui existent puissent communiquer, collaborer, entre elles. « Sur cette base, nous proposerons différents scénarii pour aller vers une optimisation de leur organisation et de leur système d’information. Un choix sera fait et validé par les premiers responsables de la Cour des comptes, lequel choix nous permettra de leur proposer un futur système d’information cible. Si ce système est adopté, nous allons pouvoir élaborer les différentes étapes qui consisteront à mettre en place une urbanisation de ce système » a-t-il ajouté.

Le ministre du développement de l’économie numérique et des postes a salué la démarche anticipative et normative de la Cour des comptes. A son avis, c’est un grand pas vers la bonne gouvernance du système informatique et pour le bon fonctionnement de la structure.

Tiga Cheick Sawadogo

Lefaso.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette