Faso-tic




Accueil > Actualités > Carte de presse et laissez-passer : La confection confiée désormais à l’ONI (...)

Carte de presse et laissez-passer : La confection confiée désormais à l’ONI pour plus de sécurité

mercredi 10 juin 2015

Ce sont les services de l’Office national d’identification (ONI) qui confectionneront désormais les cartes de presse ainsi que les laissez-passer. Ce qui permet d’assurer à ces documents plus de sécurité, de fiabilité, de crédibilité et de durabilité. C’est dans ce cadre, qu’une signature de convention entre l’ONI et le comité technique de la carte de presse et du laissez-passer a eu lieu ce 09 juin 2015 dans les locaux du Conseil supérieur de la communication.


A sa prise de fonction en 2012, le comité technique de la carte de presse et du laissez-passer était confronté à de nombreuses difficultés de fonctionnement. Au nombre de ces difficultés, il y avait la défaillance du prestataire chargé de la confection de la carte de presse et du laissez-passer. Le comité technique avait alors entrepris des démarches en direction du ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité ; démarches stoppées par l’insurrection populaire. Puis, il s’est tourné vers l’ONI.
La signature de convention de ce 9 juin marque donc l’aboutissement des concertations avec cette institution pour la confection de la carte de presse et du laissez-passer. « L’initiative du comité technique est sous-tendue par son ambition d’offrir aux acteurs des médias des documents d’identification répondant aux normes internationales et garantissant une sécurité éprouvée pour la profession. La confection de la carte de presse et du laissez-passer par les services de l’ONI leur assure fiabilité, crédibilité et durabilité à l’image de la carte nationale d’identité », assure Justin Coulibaly, le président du comité technique de la carte de presse et du laissez-passer.

La carte de presse entre dans la série des documents sécurisés

Créée en 2004, l’ONI est plus connu pour l’émission des cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB). Pourtant, depuis 2009, elle a entrepris la délivrance de documents spécifiques tels que les cartes professionnelles, les cartes d’identité de réfugiés… au profit de plusieurs administrations. C’est donc dans ce cadre qu’elle a été approchée par le comité technique de la carte de presse et du laissez-passer pour la confection de ces documents.
« Lesdites cartes élaborées à l’aide de technologie moderne viennent s’insérer dans la série des documents sécurisés que l’ONI a la charge de délivrer et a pour objet de créer une base de données, en même temps qu’elle s’inscrit dans les objectifs majeurs du gouvernement en matière de bonne gouvernance »,soutient Arsène Yoda, directeur général de l’ONI. Ainsi, elle contribue à lutter efficacement contre l’insécurité, à enrayer les identités multiples et à lutter contre l’utilisation de faux documents.

La carte de presse passe de 5000f à 7000f

La carte de presse et le laissez-passer sont désormais aussi sécurisés que la carte nationale d’identité burkinabè. De fait des caractéristiques sécuritaires, esthétiques et physiques desdits documents, leur coût d’acquisition passe de 5000f à 7000F CFA ; qu’il s’agisse d’une première acquisition ou d’un renouvellement. La validité, quant à elle, passe de trois à cinq ans. Toutefois, une autre démarche s’impose désormais pour la constitution du dossier d’attribution : des séances de prise de photos seront organisées pour ceux qui auront déposé des dossiers acceptés par le comité.
Pour valoriser davantage ces documents, le comité technique continue ses prospections pour offrir des avantages rattachés à la carte de presse et au laissez-passer. C’est ainsi qu’il a entrepris des négociations avec une maison d’assurance de la place pour offrir des prestations préférentielles aux journalistes détenteurs de ce document. Dans les jours à venir, les hôteliers, libraires et autres fournisseurs de services et biens utiles aux acteurs de la presse seront également contactés pour la même cause. Le président du comité technique de la carte de presse, Justin Coulibaly a donc invité les acteurs des médias à acquérir ladite carte. Il a par ailleurs demandé aux promoteurs de médias de soutenir les journalistes et techniciens afin qu’ils puissent se mettre en règle vis-à-vis de la profession.

Moussa Diallo
Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette