Faso-tic




Accueil > Actualités > Abonnés Internet au Burkina : L’année 2013 en chiffres

Abonnés Internet au Burkina : L’année 2013 en chiffres

mardi 2 septembre 2014

Le parc global d’abonnés Internet du Burkina était de 1 541 422 au 31 décembre 2013, selon le dernier rapport de l’ARCEP. Pourtant, il n’était que 519 526, un an plutôt. C’est dire que le nombre d’abonnés à la toile s’est accru de 180,25% en 12 mois. Cette croissance exponentielle est essentiellement due à l’apport du mobile. Le nombre d’abonnés Internet via les réseaux de téléphonie mobile au Burkina est estimé à 1 516 069 à la même période.


L’ONATEL mobile comptait 1 013 046 d’abonnés Internet au 31 décembre 2013 contre 75 000 en 2012. Quant à Airtel Burkina Faso, son parc d’abonnés Internet était, à la même date, estimé à 432 759 contre 458 085 un an plus tôt. C’est dire que ce réseau a connu un moindre engouement au cours de l’année écoulée puisque sa clientèle a chuté de plus de 25 000 abonnés.

L’autre opérateur de téléphonie mobile, Telecel Faso, qui utilise toujours la connexion 2G, disposait d’un parc d’abonnés de 70 264 au 31 décembre 2013 contre 61 413 en 2012. Là, il y a une légère hausse après la régression de l’année précédente. En 2011, le nombre d’abonnés Internet de Telecel était de 106 278.

Selon le dernier rapport d’activités de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), ces chiffres représentent le nombre d’abonnements mobiles utilisant effectivement Internet.

Décroissance du fixe

Pendant que le parc d’abonnés via la connexion mobile prend l’ascenseur, celui du fixe connait une baisse. Les abonnés Internet grâce au réseau fixe de l’ONATEL (Fasonet) était de 24 656 abonnés au 31 décembre 2013 contre 31 031 abonnés en 2012, soit une baisse de 17,92%. Cette décroissance s’expliquerait par l’offre de l’Internet mobile.

Même s’il est le plus grand fournisseur d’accès à Internet (FAI), Fasonet n’est pas le seul. Ils sont au total 46 FAI déclarés au 31 décembre 2013. De nouvelles demandes continuent d’être accordées chaque année, pourtant, depuis 2008, il n’y a que 4 fournisseurs réellement actifs, y compris Fasonet. Les trois autres FAI actifs, que sont Internet puissance plus (Ex-Connecteo), IPSYS et Alink, ont un total cumulé de 697 abonnés. Les débits offerts par ces fournisseurs vont de 128kbps à 2Mbps en mode dédié ou partagé.

La connexion « haut » débit, toujours un luxe

La connexion bas débit occupe toujours un pourcentage important dans le réseau de l’ONATEL (le plus grand fournisseur), soit 47%. « Cette situation prouve que l’accès à Internet haut débit au Burkina n’est pas encore à la portée de toute la population », reconnait le régulateur des communications électroniques dans son rapport 2013 rendu public en aout 2014.

ONATEL mobile et Airtel Burkina Faso, grâce aux technologies 3G lancées au cours du mois de mai 2013 et le GPRS/EDGE, offrent la connectivité à l’Internet mobile à leur clientèle. Quant à Telecel Faso qui ne dispose pas encore de licence 3G, il utilise la technologie GPRS/EDGE Wifi pour offrir de l’Internet.

Moussa Diallo
Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette