Faso-tic




Accueil du site > Actualités > Annonce d’une initiative pour accentuer la présence et la participation de (...)

Annonce d’une initiative pour accentuer la présence et la participation de l’ICANN en Afrique

vendredi 19 octobre 2012

Les chefs de file de la communauté Internet africaine ont dévoilé un vaste plan destiné à renforcer considérablement l’implication de l’Afrique dans le modèle multipartite de l’ICANN (http://www.icann.org).

Le Groupe de travail sur la stratégie africaine (ASWG) de l’ICANN a présenté cette initiative lors de la 45ème réunion publique de l’organisation qui s’est déroulée à Toronto au Canada. Ce groupe de travail a été créé quand le nouveau Président-directeur général de l’ICANN, Fadi Chehadé, a plaidé pour une participation plus poussée du continent africain dans le modèle multipartite de l’ICANN.

« Il y a trois mois, quand nous nous sommes rencontrés à la réunion de l’ICANN à Prague, j’ai ressenti une certaine frustration car nous ne pouvions pas nous rassembler autour d’un projet et faire avancer l’agenda africain », a déclaré M. Chehadé. « La tâche que ce groupe de travail a accompli en si peu de temps, en impliquant la plupart des groupes et personnes concernés dans le processus multipartite, est incroyable. »

« Nous avons adopté une approche publique, ouverte et ascendante pour développer cette initiative », a indiqué M. Nii Quaynor du Ghana, un chef de file Internet très respecté en Afrique qui préside l’ASWG. « À notre avis, ce plan permettra d’accentuer fortement la participation de l’Afrique dans l’ICANN et de renforcer la présence de l’organisation sur le continent africain. »

Ce plan a été élaboré grâce aux informations et à l’appui de l’ensemble de la communauté africaine de l’ICANN, du registre régional pour les ressources de numéros Internet de l’Afrique (AFRINIC) et d’autres organisations africaines influentes, impliquées dans l’écosystème Internet.

« Nous adoptons une nouvelle approche pour l’Afrique », a déclaré Tarek Kamel, un conseiller du Président de l’ICANN. « Ce plan repose sur le renforcement des capacités et le développement des activités, en développant spécifiquement le système de noms de domaines (DNS) en Afrique et en veillant à l’intégration de tous. »

Cette initiative sur trois ans intitulée La nouvelle approche de l’ICANN pour l’Afrique pose des jalons et des objectifs très clairs et définit un plan d’action pour les 12 premiers mois. Il s’agit d’un effort de collaboration de l’AFRINIC, le registre régional pour les ressources de numéros Internet de l’Afrique, et de la communauté de l’ICANN. Cette initiative sera désormais disponible publiquement pour commentaire.

Actuellement, les utilisateurs Internet africains ne représentent que 6 pour-cent du nombre d’utilisateurs mondial. Cette initiative vise à augmenter considérablement ce chiffre.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet).

Pour voir la présentation de la Nouvelle approche de l’ICANN pour l’Afrique, suivez ce lien : http://toronto45.icann.org/meetings/toronto2012/presentation-aswg-icann-africa-strategy-v1.1-16oct12-en.pdf.


À propos de l’ICANN

L’ICANN (http://www.icann.org) a pour mission d’assurer un système Internet international stable, sécurisé et unifié. Pour contacter une personne sur Internet, vous devez taper une adresse sur votre ordinateur : un nom ou un numéro. Cette adresse doit être unique pour permettre aux ordinateurs de s’identifier entre eux. L’ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l’échelle mondiale. Sans cette coordination, l’Internet mondial n’existerait pas.

L’ICANN a été fondée en 1998 et rassemble, au sein d’une organisation à but non lucratif et reconnue d’utilité publique, des participants du monde entier œuvrant à la préservation de la sécurité, de la stabilité et de l’interopérabilité d’Internet. L’ICANN encourage la concurrence et élabore une politique relative aux identificateurs uniques d’Internet. L’ICANN ne contrôle pas le contenu présent sur Internet. L’organisation ne peut absolument pas empêcher le courrier indésirable et ne s’implique pas dans l’accès à Internet.

Mais, par le rôle de coordination qu’elle joue au sein du système d’attribution de noms sur Internet, elle exerce une influence non négligeable sur le développement et l’évolution d’Internet. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site : http://www.icann.org.

SOURCE

Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN)

DESINSCRIPTION

Africa Initiative | ICANN 45Par icannphotos|

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Journée de réflexions sur l’Economie Numérique le 1er mars 2012 de 08h à 14H30 à l’Amphi B de l’Université de Ouagadougou
Salon UEMOA NETCOM 12 : Capitaliser les expériences et partager les connaissances autour d’une plateforme sous-régionale sur les TIC
28 octobre : Forum sur la Télévision nationale du Burkina
26-28 octobre : Conférence Africaine sur la Régulation et l’Economie des Télécommunications (CARET)


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette