Faso-tic




Accueil du site > Mediacteurs > Expositions photos : Les photojournalistes du Burkina nous font revivre les (...)

Expositions photos : Les photojournalistes du Burkina nous font revivre les grands événements des trois dernières années

mardi 15 mai 2012

Les inondations du 1er septembre 2009, l’élan de solidarité manifesté suite à cette catastrophe, les incendies d’édifices publics, la crise socio-politique et militaire de 2011, les rencontres du président du Faso avec les forces vives, les démarches du Premier ministre pour l’apaisement social… ces différents évènements ont été immortalisés par les photographes du Burkina. Ces images chocs seront exposées à la Maison du Peuple de Ouagadougou par l’Union des photojournalistes de l’Afrique de l’Ouest (UPHAO) section du Burkina à partir du 15 juin 2012.

L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse tenue ce 15 mai dans les locaux de l’Observateur Paalga par les professionnels de la photo de presse. Une fois n’est pas coutume. Ce 15 mai, ce sont les photographes qui étaient sous les feux des projecteurs et dans les objectifs des caméras et autres appareils photos. Ils ont tenu la conférence de presse pour annoncer la tenue d’expositions de leurs chefs d’œuvre à Ouagadougou et dans neuf (9) autres villes du Burkina. Des expositions photos qui se tiendront sous le thème : « Renforçons notre cohésion sociale pour soigner des maux ». Objectif : rendre hommage à ceux qui ont contribué à l’apaisement des situations et lancer un appel pour le maintien de la cohésion sociale.

Pour la tenue de cet évènement, les photojournalistes ont sollicité le patronage du Premier ministre Luc Adolphe Tiao et le parrainage du Mogho Naaba Baongo pour son engagement constant pour la paix et ses soutiens multiformes aux victimes.

A travers cette action, les photographes burkinabè entendent mettre en exergue un des objectifs de leur union à savoir : la sensibilisation par l’image. Cette exposition permettra de jeter un regard rétrospectif sur les dégâts causés par la pluie diluvienne du 1er septembre 2009, les manifestations des scolaires et la mutinerie des militaires en 2011. « Nous comptons utiliser ces images pour interpeler toutes les couches sociales », soutient le président de l’UPHAO, Emmanuel Ilboudo. Aux côtés d’images « cruelles », les photojournalistes burkinabè entendent montrer aussi des images agréables à voir afin de faire la différence entre les périodes de crise et de post-crise.

Après Ouagadougou (15 au 17 juin), l’exposition va se tenir dans neuf autres villes du Burkina (Bobo-Dioulasso, Koudougou, Ouahigouya, Kaya, Fada, Tenkodogo, Ziniaré, Gaoua et Dédougou), avec bien entendu des images spécifiques à chaque localité. Le budget total de l’ensemble des expositions est estimé à 7 703 000f CFA. Et l’UPHAO ne l’a pas encore bouclé.

Moussa Diallo

Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Journée de réflexions sur l’Economie Numérique le 1er mars 2012 de 08h à 14H30 à l’Amphi B de l’Université de Ouagadougou
Salon UEMOA NETCOM 12 : Capitaliser les expériences et partager les connaissances autour d’une plateforme sous-régionale sur les TIC
28 octobre : Forum sur la Télévision nationale du Burkina
26-28 octobre : Conférence Africaine sur la Régulation et l’Economie des Télécommunications (CARET)






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette