Faso-tic




Accueil du site > Services > Samsung et Apple écrasent la planète mobile

Samsung et Apple écrasent la planète mobile

lundi 30 avril 2012

Les deux mastodontes se partagent dorénavant plus de 50% du marché et 35% de celui des téléphones toutes catégories confondues. Le sud-coréen a dépassé officiellement un Nokia en pleine déconfiture comme numéro un mondial du mobile.

Deux étoiles au firmament, à la croissance stratosphérique, et une myriade d’acteurs qui ne parviennent pas à tenir le rythme (Nokia, LG, RIM, Motorola, Sony). Apple et son iPhone, Samsung et ses Galaxy et se livrent une concurrence féroce et ne laissent que des miettes à leurs lointains suiveurs. A eux deux, le californien et le sud-coréen se partagent plus de la moitié du marché des smartphones et plus du tiers de celui de l’ensemble de la téléphonie mobile, toutes catégories confondues, selon les derniers chiffres du cabinet Strategy Analytics.

C’est désormais officiel, Samsung a dérobé à Nokia sa couronne de numéro un mondial des portables et il y a peu de chance à court terme que le mouvement s’inverse. « Cinq ans après avoir pris la deuxième place mondiale à Motorola, Samsung devient enfin leader mondial en volume » observe Alex Spector, du cabinet américain.

La part de marché la plus élevée de son histoire pour l’iPhone

Sur les 368 millions de téléphones vendus dans le monde au premier trimestre 2012, à peine 3% de plus que l’an dernier à la même période, Samsung en a écoulé 93,5 millions, plus d’un quart (25,4%), un record historique, plus de 10 millions de plus que le géant finlandais en déconfiture à 22,5% : « Nokia fut le premier constructeur mondial entre 1998 et 2011, pendant 14 ans, avant de finir par céder la première place à son rival Samsung ce trimestre » souligne Neil Mawston, expert chez Strategy Analytics.

Alors que Samsung a enregistré une croissance de 35%, Nokia a subi un effondrement de ses ventes (-24%). Déjà rétrogradé dans le classement, le groupe finlandais a aussi vu sa note de crédit dégradée en catégorie hautement spéculative (« junk » à BB+), par l’agence Standard & Poor’s, suivant de quelques jours Fitch. De son côté, Apple a presque doublé ses volumes à 35,1 millions d’iPhone vendus en un trimestre et atteint « sa part de marché la plus élevée de son histoire, à près de 10% ». A eux deux, Samsung et Apple trustent donc 34,9% du marché.

Le Galaxy Note écoulé à 5 millions d’exemplaires en 5 mois

Dans le segment du smartphone, le duopole est encore plus frappant avec une part cumulée de 54,7% : Nokia, autrefois pionnier et leader, s’est maintenu au troisième rang mais à 8,2%, « sa part de marché la plus basse depuis 2002 dans le smartphone », contre 23,5% un an plus tôt. Depuis sa sortie en mai 2011, le Galaxy SII, le produit phare du fabricant sud-coréen, s’est écoulé à plus de 20 millions d’exemplaires - son successeur le SIII sera dévoilé le 3 mai - et le Galaxy Note, à mi-chemin de la tablette, à 5 millions en cinq mois.

Samsung, qui affirme avoir livré 44,5 millions de smartphones au premier trimestre - l’équivalent de 20.000 par heure selon Reuters - arrive donc à la première place, à 30,6%, devant Apple, à 24,1% (35,1 millions d’iPhone vendus). Le cabinet IHS iSuppli ne retient pas les mêmes chiffres (ni la même définition du smartphone) et maintient le californien en tête, avec 3 millions d’écart : il souligne que « la bataille Samsung-Apple représente la ligne de front de la guerre entre Android et iOS », le système d’exploitation de Google contre celui de l’iPhone et l’iPad.

Plus de smartphones que de portables classiques vendus l’an prochain « La croissance du marché du mobile provient désormais exclusivement des smartphones, et non les téléphones multimédias, classiques, entrée de gamme ou low-cost qui avaient stimulé l’essor du secteur lors de la décennie passée » analysent les experts d’IHS. « Samsung a su surfer avec succès sur cette vague d’adoption du smartphone pour devenir le leader du marché. » Ils prédisent que plus de la moitié des téléphones vendus l’an prochain seront des smartphones (52%), contre 43,5% cette année. Credit Suisse prédit qu’il se vendra 1 milliard de smartphones en 2014, contre 688 millions cette année.

En valeur, Apple reste en tête

Même si Apple ne communique pas les profits générés par l’iPhone, du fait du prix de vente élevé de son smartphone (plus de 600 dollars en prix de gros), il est avéré que la firme à la pomme s’octroie la plus grande part des bénéfices du secteur. Au premier trimestre, la division de téléphonie de Samsung Electronics a dégagé une marge opérationnelle de 18,4% et a rapporté 73% des profits du groupe (environ 2,8 milliards d’euros pour la branche) ! Et là aussi le duopole Samsung-Apple est encore plus puissant car bon nombre de constructeurs sont en perte : Nokia, Motorola, RIM et Sony, seuls HTC et LG étant légèrement bénéficiaires lors des derniers trimestres publiés... Enfin, même constat du point de vue boursier, Nokia est au plus bas depuis 15 ans tandis que Samsung et Apple raflent la mise, atteignant tous deux atteint leur record historique ces dernières semaines. Pour mémoire, Apple capitalise 565 milliards de dollars, Samsung 190 milliards et Nokia 13,6 milliards...

Delphine Cuny
http://www.latribune.fr

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Journée de réflexions sur l’Economie Numérique le 1er mars 2012 de 08h à 14H30 à l’Amphi B de l’Université de Ouagadougou
Salon UEMOA NETCOM 12 : Capitaliser les expériences et partager les connaissances autour d’une plateforme sous-régionale sur les TIC
28 octobre : Forum sur la Télévision nationale du Burkina
26-28 octobre : Conférence Africaine sur la Régulation et l’Economie des Télécommunications (CARET)


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette