Faso-tic




Accueil > Services > Gestion moderne de répertoires d’entreprises burkinabè : L’operateur du Faso (...)

Gestion moderne de répertoires d’entreprises burkinabè : L’operateur du Faso se fixe de nouvelles ambitions

vendredi 3 juin 2011

L’opérateur du Faso est l’annuaire des entreprises du Burkina Faso. Tiré en 10 000 exemplaires et distribué à des entreprises burkinabè et étrangères, il a depuis quelques semaines un nouveau site web (www.loperateurdufaso.com) qui est un annuaire en ligne. Un site web convivial et assez simple d’utilisation pour faciliter la recherche des informations dans le monde de l’entreprise.


www.operateurdufaso.com vient ainsi remplacer www.orionconnexion.com, l’ancien site de l’annuaire. Objectif : faciliter la recherche dans le domaine des entreprises, en faire un outil de travail véritable, faire en sorte que ce site soit le premier reflexe lorsque quelqu’un a besoin d’information sur une entreprise. La version papier est déjà une référence. A la version numérique de suivre le rythme.

Pour répondre aux standards internationaux de l’annuaire professionnel, la couleur dominante du site est le jaune. Le moteur de recherche est mis en avant. Trois types de systèmes de recherche sont possibles : par domaine d’activité, par nom de la société ou encore par numéro de téléphone qui constitue d’ailleurs l’une des innovations majeures du site. L’autre nouveauté, ce sont les plans des villes qui y seront bientôt publiés avec l’accord des maires des villes concernées. Le site Internet est encore en travaux, mais « ce sera des plans interactifs tels qu’on puisse retrouver directement n’importe quelle entreprise sur le plan de la ville.

On pourra faire des recherches sur le nom de la ville, le quartier, la rue… », précise le webmaster Yves Ismael Zio, directeur général de Titan Com. « C’est véritablement le moteur de recherche des professionnels sur tout ce qui est entreprise au Burkina Faso », ajoute-t-il. On y retrouve également des informations sur les indicatifs internationaux des différents pays. A cela, s’ajoute la revue « Santé et tradition », les pharmacies de garde et les liens avec certains partenaires.

La mise à jour de la base des données se fait « chaque fois que nous rencontrons une entreprise ». « Aussi, dans la rubrique « M’inscrire en ligne », une entreprise qui se rend compte qu’elle ne se trouve pas dans l’annuaire clique directement, remplit le formulaire d’information et nous l’envoie. Nous mettrons ces informations en ligne une fois vérifiées », souligne Yves Zio. Les concernés peuvent aussi apporter des modifications à leurs informations s’il y en a eu entre temps en allant dans la rubrique « Modifier mes informations » du site web. Dans l’édition papier qui va suivre, Titan Com procèdera à l’actualisation.

Entreprises publiques, privées, ONG, ambassades, etc. Ce sont au total 8763 entreprises qui figurent dans l’annuaire de l’opérateur du Faso à ce jour. « Les opérateurs économiques travaillent avec toutes ces structures, il est donc normal qu’ils puissent avoir l’information nécessaire », soutient Yves Zio. Si quasiment toutes les entreprises de Ouagadougou sont répertoriées, ce n’est pas le cas des autres villes. Bobo-Dioulasso et Banfora qui y sont déjà, devraient être plus représentées dans l’édition 2012 qui est actuellement en préparation. Koudougou aussi fera partie. Quant aux entreprises des autres villes, ce sera pour les éditions à venir.

www.loperateurdufaso.com se veut aussi un portail pour d’autres entreprises qui souhaitent se faire plus de visibilité. En plus des annuaires papier et numérique de l’opérateur du Faso, un troisième support sera bientôt fonctionnel : l’annuaire par SMS et appel.
Le concepteur et administrateur du site de l’opérateur du Faso n’est autre que le père de www.Jobetudes.net. Lauréat de gambré d’or à la SNI en 2009 et en 2010 et finaliste du concours Net Africa organisé par la télévision Africable en 2010, Yves Ismael Zio est administrateur de plusieurs sites Internet de structures privées. Ce fou amoureux de l’ordinateur a fait des études supérieures de NTIC en Côte d’Ivoire.

Titan Com, dont la spécialisation est l’édition, le graphisme, le développement de sites Internet et d’application web, est une entreprise de jeunes avec d’énormes ambitions pour le Burkina. La jeunesse a le devoir d’imaginer, de créer, d’innover afin de changer notre situation et pour cela, elle a juste besoin de la caution morale des ainés, estime Yves Ismaël Zio, par ailleurs président exécutif 2011 de la jeune chambre Ouaga Synergie.

Moussa Diallo

Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette