Faso-tic




Accueil > Médias > La presse « pressée » : « Confidentiels » de Polichinelle

La presse « pressée » : « Confidentiels » de Polichinelle

jeudi 26 août 2010

Depuis quelques années, les rubriques d’informations confidentielles pullulent dans nos journaux, toutes périodicités confondues. De l’historique « Lettre pour Laye » de l’Observateur à « Un point, c’est tout » de JJ en passant par « On murmure » de Sidwaya, on ne compte plus les rubriques qui ambitionnent de nous livrer des scoops, l’info rare à laquelle n’ont accès que ceux qui sont dans les secrets des palais, si ce n’est des dieux.


Mais le résultat est pour la plupart décevant ; comme ces confidentiels dans certaines colonnes qui ne sont que des résumés de l’actualité de la semaine (Bendré ou San Finna) ou encore ces longs chapelets d’annonces de mariages ou de fêtes coutumières auxquels Passek Taalé se laisse aller parfois.
« Confidentiel », c’est pas « confidentiel »


BF1, la télé qui ose le mercato

Depuis le mercredi 19 août, BF1, la « Télé qui ose » est arrivée ; avec le lancement officiel de ses programmes. Pour le directeur général de la nouvelle chaîne, Léopold Kohoun, BF1 ose parce qu’elle « a fait le pari de rompre avec le conformisme médiatique ». On veut bien croire la nouvelle venue dont certains esprits malins ont déjà détourné le nom « BF1 » et que préside le multi-casquettes Lassiné DIAWARA.

Déjà, « la télé qui ose » ne s’est pas gênée pour faire son mercato sur le dos de Canal 3. Une dizaine d’agents de la télé de Rémis Dandjinou ont atterri chez la nouvelle venue à la grande déception et impuissance de « la télé qui nous ressemble » et qui voit ainsi partir une bonne partie de son équipe. Mais c’est la loi du plus offrant, propre à la concurrence.
Avec la multiplication des médias, on va assister de plus en plus à ce genre de mercato. A qui le tour ?


La Star et les stars : les débuts prometteurs de Sonia Carré d’as à la télé

La chanteuse Sonia Carré d’as, la fille de son père Drissa Malo Traoré (au secours de qui elle n’hésite pas à voler par ses chansons), s’essaie désormais à la télé. Depuis quelques semaines, Sonia Carré d’as officie sur les ondes de TVZ Africa, la chaîne de Mousatapha Thiombiano. Le vieux Laabli qui s’y connaît en stars a décidé de mettre le pied de Sonia à l’étrier médiatique. On la retrouve ainsi dans une émission où elle reçoit ses consoeurs et confrères de la musique. Pourquoi pas ? On a parfois des talents cachés qui ne demandent qu’à se révéler.


« La Nation vox populi » et « L’Evénement » au tribunal de la régulation

Après récemment L’Indépendant et quelques autres avant lui, c’était au tour de La Nation d’Aristide Ouédraogo et de l’Evénement de passer en fin juillet devant le tribunal de la régulation du Conseil Supérieur de la Communication. Le plaignant n’est pas n’importe qui puisqu’il s’agit du Premier ministre soi-même qui n’a pas du tout apprécié les analyses faites par ces deux journaux sur ce qu’il convient d’appeler désormais l’affaire de la CIL. Ces journaux qui ont laissé entendre qu’il y aurait une machination orchestrée par le chef du gouvernement contre les premiers responsables de la Commission Informatique et Libertés cloués au pilori par un rapport de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat.
Il faut peut-être se réjouir que de plus en plus de citoyens choisissent cette voie du débat professionnel pour régler leurs contentieux avec la presse en lieu et place de procès judiciaires.


Sami Doli, un mythomane ?

Nous nous demandions dans notre précédente édition si Sami Doli, l’ex-employé de la LIDHO qui a fait le tour de certaines rédactions pour faire entendre sa voix d’employé injustement opprimé, n’abusait pas de la bonne foi de ses interlocuteurs. Il semble bien que oui. Dans ce qu’il a appelé « les révélations accablantes de la LIDHO » Le Pays nous a donné la version de la LIDHO sous la signature de son président et où il apparaît que Sami Doli n’est pas loin d’être un escroc.
Malgré la demande expresse de la LIDHO, c’est au fin fond du journal que sa réponse a été publiée, alors que « le cri du cœur de Sami Doli » dans l’édition du 7 juillet avait bénéficié de la manchette.
Alors, prudence, prudence dans nos colonnes que nous ouvrons si facilement aux premiers venus.
(Lire aussi : La presse « pressée » : « Affaire Sami Marcel Doli » : Sami Doli a-t-il détourné la sagacité du Pays ?)

A. R. ILBOUDO
Faso-tic.net

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette