Faso-tic




Accueil > Actualités > Béatrice Damiba à BF1 : La chaîne doit assumer les responsabilités liées à (...)

Béatrice Damiba à BF1 : La chaîne doit assumer les responsabilités liées à son envergure

vendredi 9 juillet 2010

Sur invitation des responsables de la télévision BF1, la présidente du CSC, Mme Béatrice Damiba a visité ce média accompagnée d’une délégation composée de conseillers et de membres de l’administration. La visite aura permis de féliciter les promoteurs pour la qualité du produit et de leur prodiguer des conseils.


Après avoir remercié la présidente pour l’intérêt porté au projet de BF1 à travers sa visite, M. Lassiné Diawara, Président du conseil d’administration (PCA) de l’entreprise a affirmé la détermination de sa chaîne à tout mettre en œuvre pour répondre aux exigences du CSC. Les conseils prodigués, a-t-il indiqué, permettront d’éviter les erreurs.

Le Directeur Général, M. Kohoun Léopold a exprimé sa gratitude au CSC pour la clémence dans la prolongation du délai de démarrage avant de procéder à une présentation de ses collaborateurs et du projet. En termes de ligne éditoriale, dira le Directeur général, BF1 est une chaîne généraliste dont les programmes seront essentiellement marqués par l’information, le divertissement, la formation en direction de toutes les couches de la société. BF1 qui est actuellement en période d’essai ambitionne de relever le défi de la netteté de l’image et du confort dans le signal.

En retour, madame la présidente du CSC a relevé les forces et imperfections du projet et s’est félicitée de la numérisation totale des équipements. Ce qui rejoint les conclusions du récent séminaire initié par le CSC sur la transition de la radiodiffusion de l’analogique vers le numérique. S’agissant des points faibles du projet, ils sont relatifs à la non disponibilité de sa grille des programmes.

Des conseils on été donnés sur le respect des normes du pluralisme et de l’équilibre de l’information, notamment en matière d’information politique où la parole doit être donnée à tout le monde. D’autres conseils prodigués ont porté sur la nécessité d’avoir recours à la signalétique, de se référer régulièrement aux codes de l’information et de la publicité pour une diffusion réussie de la publicité, l’importance de la signature des œuvres publicitaires à diffuser et la promotion de l’identité culturelle.

Enfin madame la présidente a émis le vœu de voir BF1 contribuer au renforcement de la paix sociale et du développement du Burkina Faso et démarrer ses programmes avant la date limite du 15 août 2010 que lui avait prescrite le CSC.

Le département de la Communication et des Relations publiques

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015


Dernières 24 HEURES
Meilleures articles de la semaie




N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette