Faso-tic




Accueil > Services > Inovapay : 300 000 portes-monnaies électroniques avant 2011

Inovapay : 300 000 portes-monnaies électroniques avant 2011

mercredi 23 juin 2010

Les TIC ne cessent d’émerveiller. Désormais, l’on peut avoir son porte-monnaie dans son téléphone portable ou dans sa boite de messagerie électronique, voilà ce que propose Inova. Après 9 mois de vie, cette société a déjà mis sur le marché plus de 20 000 portes-monnaies électroniques et 30 bureaux de paiement. L’objectif est d’être présent dans les 45 provinces du Burkina afin.


Inova est une initiative africaine qui a pris naissance au Burkina et vise la conquête de l’ensemble des pays de l’UEMOA. Cette structure utilise la monétique classique ainsi que les autres TIC. Carte de paiement électronique, téléphone cellulaire ou internet ; Inova se sert de ces trois méthodes dans sa plateforme. Elle compte doter le maximum de Burkinabè de portes-monnaie électroniques.

Après l’obtention de son agrément en octobre 2009, cette société revendique déjà plus de 20 000 utilisateurs de ses produits. Mais, un chiffre faible au regard des projections. D’ici à la fin de l’année 2010, elle veut atteindre 300 points de vente et 300 000 clients à travers le Burkina. Un objectif réalisable au regard des clients potentiels.

En effet, On estime à plus de 4 000 000 de téléphones portables aujourd’hui. Tenant compte du degré d’analphabétisme très élevé, elle a mis en place le concept de bureaux de paiement dans lesquels se font des opérations de transfert, d’approvisionnement de compte, de retrait de cash, de paiement de facture et de recharge de carte téléphonique.

180 accepteurs et 30 bureaux de paiements se repartissent à travers les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Banfora, Kaya, Kombissiri, Tenkodogo et bien d’autres localités. L’objectif à terme est de couvrir les 45 provinces en points de vente (bureaux agréés).

Des services sécurisés à des prix compétitifs

Inova offre des services à des prix très compétitifs. A titre d’exemple, l’approvisionnement du compte est gratuit. Pour ce qui est du transfert de porte-monnaie à porte-monnaie : de 500f à 10 000f, le client paie 100f ; de 100 000f à 300 000f, il paie 300f. Selon son Directeur général Mahamoudou Ouédraogo, la société veut « atteindre une masse critique de clientèle de sorte à maintenir les tarifications très basses afin de faire entrer la plateforme Inova dans les reflexes ».

Sécurité, économie, pragmatisme, gain de temps, création d’emploi notamment dans le téléshopping et la vente en ligne en toute sécurité, ce sont entre autres les avantages des portes-monnaies électroniques d’Inova. Il est possible de relier son porte-monnaie sur le portable à celui sur internet ou la carte. Ce qui fait dire au directeur général que « sur téléphone portable, e-mail ou carte de paiement électronique, tous les canaux mènent à votre porte-monnaie ».

La sécurité des biens du client est garantie car Inova utilise des systèmes de sécurité de normes internationales. Il n’est pas non plus question d’utiliser le sms qui n’est ni sécurisé et ni instantané. C’est donc le protocole « USSD » qui fait l’affaire. Il permet de ne pas garder les informations sur le téléphone. Même en cas de perte de son téléphone, il est impossible pour quelqu’un d’autre d’effectuer des opérations d’autant plus qu’à chaque opération, Inova exige le mot de passe. C’est le numéro qui est enregistré sur la puce pas le mot de passe ; donc en cas de perte de sa puce, il n’y a pas de souci à se faire. Personne ne touchera à votre porte-monnaie électronique.

Son porte-monnaie en toute confidentialité

A la différence de ce qui se passe dans les banques, même les agents d’Inova ne pouvent pas lire le mot de passe du client. Toutes les informations sensibles sont donc protégées.

Voilà donc un modèle qui semble beaucoup plus adapté aux réalités du Burkina. Et le succès de ce modèle passera sans doute par le téléphone portable.

Le combat pour l’implantation des services Inova, avant même la couverture du territoire nationale, s’oriente déjà vers la Côte d’Ivoire. Inova va surtout par alliance et par filialisation. Le développement se faisant par le flux, Inova entend considérer la même tarification à l’échelle de l’UEMOA. Elle projette déjà 10 000 000 de clients dans 10 ans sur l’ensemble de l’espace UEMOA.

Les solutions Inova (épargne, transfert d’argent) sont de vrais leviers, pas seulement de lutte contre la pauvreté, mais même pour l’enclenchement d’un développement. Du bas de l’échelle sociale au sommet, ce service paraît intéressant.

Mais pour réussir à l’imposer, il faudra que « l’Etat soit accepteur car c’est le plus gros levier pour réellement vulgariser et développer ce moyen », estime Mahamoudou Ouédraogo.

Mousssa Diallo
Lefaso.net


Tarifications des services Inova

Dépôt 0 F
Frais de tenue de compte mensuelle : 100f
Transfert de porte-monnaie à porte-monnaie
500f à 10 000f : 100f ; 10 000f à 50 000f = 200f ; 100 000f à 300 000f : 300f
De cash à cash : 5000f : 600f ; 10 000f à 100 000f : 4000f
De compte à cash : 100 000f à 200 000f : 3000f

Pour les Achats :
Marchandises de 2000f coûte 50f, jusqu’à 10 000f coûte 100f, jusqu’à 100 000f coûte 400f, au-delà de 100 000f jusqu’à 6 000 000f coûte 600f
Règlement de factures : 300f

Répondre à cet article


Rechercher:
A G E N D A  

Salon International de la Sécurité des Technologies de l’Information et des Communications
Journée mondiale de la liberté de la presse : 3 mai 2016
JOURNEE JEUNES FILLES & TIC : La deuxième édition de cette journée se tiendra du 22 au 26 juin 2015
SNI 2015 : La promotion des moyens et outils de payement électronique au Burkina Faso : Enjeux et Perspectives. DU 23 AU 27 JUIN 2015






N E W S L E T T E R  

Votre E-Mail :
inscription   désinscription



L I E N S   D U   F A S O  

Droits de reproduction et de diffusion réservés © faso-tic.net 2009 Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette